Israël interdit la visite d’un ministre de l’AP à Jérusalem-Est
Rechercher

Israël interdit la visite d’un ministre de l’AP à Jérusalem-Est

Les accords d'Oslo interdisent toute activité officielle de l'AP à Jérusalem, Erdan fustige par conséquent les "tentatives continuelles" des Palestiniens de se rendre dans la ville

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité publique, le 31 décembre 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Gilad Erdan, ministre de la Sécurité publique, le 31 décembre 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Israël a interdit ce lundi au ministre palestinien de l’Education d’effectuer une visite dans une école chrétienne de la Vieille Ville de Jérusalem, zone contrôlée par Israël, ont indiqué des responsables des deux bords.

Sabri Saidam devait se rendre dans l’école Terra Sancta, où il devait donner une conférence de presse, mais a été bloqué à l’entrée par des agents de sécurité israéliens, a rapporté à l’AFP un porte-parole, Sadiq al-Khadour, ajoutant que c’était la troisième fois que cela arrivait.

La ministre du Tourisme palestinienne Rula Maaya faisait également partie du déplacement, selon les médias officiels palestiniens.

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a confirmé dans un communiqué avoir interdit la visite.

Il a invoqué ses « prérogatives (lui) permettant d’interdire toute activité politique officielle de l’Autorité palestinienne dans les territoires sous souveraineté de l’Etat d’Israël », indique le texte.

Sabri Saidam, ministre de l’Education de l’Autorité palestinienne, en juillet 2016. (Crédit : Baha Nassar/Wafa)

« La lutte pour notre souveraineté à Jérusalem n’est pas terminée. L’Autorité palestinienne, et d’autres éléments, essaient de l’affaiblir », a-t-il déclaré, faisant également valoir que les accords d’Oslo interdisaient toute activité officielle de l’Autorité palestinienne à Jérusalem.

Israël s’est emparé en 1967 de Jérusalem-Est et l’a annexée. Selon la communauté internationale, qui considère Jérusalem-Est comme territoire occupé, cette annexion est illégale.

Les Palestiniens revendiquent Jérusalem-Est comme la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Mais les autorités israéliennes, qui contrôlent tous les accès à Jérusalem, interdisent toute activité au nom de l’Autorité palestinienne à Jérusalem-Est.

De nombreuses écoles de Jérusalem-Est refusent néanmoins d’appliquer le cursus israélien et se considérent comme palestiniennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...