Israël interdit l’accès de Gaza à des diplomates suisses
Rechercher

Israël interdit l’accès de Gaza à des diplomates suisses

A la différence de l’Union européenne ou des Etats-Unis, Berne a maintenu des contacts avec les dirigeants terroristes du Hamas

Les forces de sécurité du Hamas au point de passage d'Erez, dans le nord de la bande de Gaza, après sa fermeture par le mouvement terroriste, le 26 mars 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Les forces de sécurité du Hamas au point de passage d'Erez, dans le nord de la bande de Gaza, après sa fermeture par le mouvement terroriste, le 26 mars 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Israël a interdit jusqu’à nouvel ordre aux diplomates suisses l’accès de la bande de Gaza en réaction à de récentes rencontres de certains d’entre eux avec des responsables du groupe terroriste palestinien du Hamas, a indiqué mercredi un responsable israélien.

« Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a interdit le passage par le territoire israélien de diplomates suisses vers la bande de Gaza à la suite de rencontres avec des dirigeants du Hamas », a dit à l’AFP ce responsable, qui a requis l’anonymat.

Cette mesure restera en vigueur jusqu’à ce qu’Israël obtienne « des éclaircissements », a-t-il ajouté sans plus de précision.

A la différence de l’Union européenne ou des Etats-Unis, la Suisse a maintenu des contacts avec les dirigeants du Hamas, en préconisant un dialogue avec toutes les parties prenantes au conflit israélo-palestinien au nom de la recherche de la paix et de la défense des droits de l’Homme.

Le chef du groupe terroriste du Hamas à Gaza Yahya Sinwar lors d’une rencontre dans la ville de Khan Yunis, dans le sud de Gaza, le 22 juillet 2017. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Les diplomates suisses se rendent régulièrement à Gaza en passant par le poste frontalier israélien d’Erez.

Le représentant de la Suisse auprès de l’Autorité palestinienne Julien Thöni a rencontré mardi dans la bande de Gaza l’homme fort du Hamas, Yahya Sinwar. Une autre rencontre a eu lieu quelques jours auparavant entre des diplomates suisses et d’autres responsables du Hamas.

Les autorités israéliennes ont notamment pris ombrage du fait que les rencontres avaient été rendues publiques, a rapporté la radio militaire israélienne. Le Hamas a publié sur son site des photos de la rencontre entre Thöni et Sinwar.

Le contentieux survient alors que le Hamas est censé transférer d’ici à vendredi les pouvoirs dans la bande de Gaza à l’Autorité palestinienne internationalement reconnue. La communauté internationale observe attentivement cette passation annoncée en raison de ses implications humanitaires et diplomatiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...