Israël interdit un événement à Jérusalem Est après la découverte d’un lien avec l’AP
Rechercher

Israël interdit un événement à Jérusalem Est après la découverte d’un lien avec l’AP

Le ministre de la Sécurité intérieure Erdan, utilisant la clause d’Olso permettant d’interdir une activité culturelle, déclare qu’il ne permettra pas aux Palestiniens de gagner du terrain en Israël

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a annulé un événement culturel dans Jérusalem Est dimanche, lorsqu’il a découvert que l’Autorité palestinienne était derrière cette activité, a annoncé son bureau.

« L’événement « CPR pour les Institutions Culturelles Palestiniennes à Jérusalem » était prévu pour avoir lieu dans le théâtre El-Hakawati, aussi connu comme le Théâtre National Palestinien, situé dans le quartier de Jérusalem Est de Wadi al-Joz.

Pourtant, Erdan a découvert qu’un représentant de l’Autorité palestinienne devait présider l’événement, qui nécessitait l’accord préalable d’Israël, selon les accords d’Oslo de 1993.

L’Autorité palestinienne n’a pas contacté le gouvernement israélien pour demander la permission de tenir un événement sur le territoire israélien, a déclaré le bureau d’Erdan.

« Je ne permettrai aucune violation de la souveraineté israélienne pour donner du terrain à l’AP sur le territoire israélien », a déclaré Erdan.

En juin 2013, le ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch a publié un ordre de fermeture de huit jours du Théâtre Hakawati, également pour avoir organisé un événement avec l’AP sans l’approbation d’Israël.

« La décision a été prise à cause de l’activité illégale qui était menée sous les auspices et le financement de l’AP sans permission », a déclaré le ministère de la Sécurité intérieure au Times of Israel à l’époque.

« Le ministère de la Sécurité intérieure est autorisé à utiliser un mandat pour empêcher tout rassemblement ou rencontre illégaux, et c’est ce qui se passe dans ce cas précis ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...