Israël, l’exemple face au terrorisme
Rechercher

Israël, l’exemple face au terrorisme

Depuis octobre 2015, 250 attaques terroristes ont été perpétrées contre des Israéliens qui continuent à vivre malgré la terreur

Les forces de sécurité libanaises sur le site d'attentats suicides simultanés dans le village chrétien d'Al-Qaa, à l'est du Liban, près de la frontière syrienne, le 27 juin 2016. (Crédit : AFP/STRINGER)
Les forces de sécurité libanaises sur le site d'attentats suicides simultanés dans le village chrétien d'Al-Qaa, à l'est du Liban, près de la frontière syrienne, le 27 juin 2016. (Crédit : AFP/STRINGER)

Depuis octobre 2015, 250 attaques terroristes ont été perpétrées sur des Israéliens. Les terroristes, pour la majorité Palestiniens ou arabes israéliens, ont utilisé des couteaux, des voitures ou des armes automatiques.

35 Israéliens ont perdu la vie dans ces attaques ainsi que 4 ressortissants étrangers.

215 Palestiniens ont également été tués, les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

Depuis la création de l’état d’Israël en 1948, le pays a dû s’habituer à l’état d’alerte quasi-quotidien. En 68 ans, Israël a connu des guerres, deux Intafadas et aujourd’hui le pays fait face à des attaques terroristes fréquentes.

Au lendemain de l’attaque terroriste de Nice, de nombreux médias français, tels que Les Echos, La Croix, L’Express, le Monde et le JDD s’intéressent au système de défense israélien qui permet aux citoyens de continuer à vivre malgré la terreur.

Pour faire face aux attaques à la voiture-bélier, des centaines de poteaux ont été installées aux stations de bus et de tramway à Jérusalem cet hiver, dans le but de dissuader des éventuels terroristes de perpétrer des attentats à la voiture bélier contre les personnes attendant aux arrêts.

Les poteaux ont un peu plus d’un mètre de haut et sont cimentés dans le trottoir de tous les côtés des arrêts de bus. Ils sont suffisamment espacés pour permettre le passage de poussettes ou de fauteuils roulants.

Aujourd’hui 300 bornes anti-bélier protègent les Israéliens aux arrêts des transports en commun.

Les grands-magasins, centres commerciaux, cinémas, salles de concert, festivals ou encore les écoles sont protégés par des gardes omniprésents qui inspectent les sacs des visiteurs.

Le gouvernement israélien lutte de son côté contre les propos haineux et violents sur les plate-formes et sur les réseaux sociaux.

L’aéroport Ben Gurion est l’un des plus protégés au monde. Au niveau des renseignements, l’état hébreu surveille qui entre et qui sort de son territoire de manière permanente.

Israël a également développé un système d’intervention d’urgentistes à moto qui peuvent intervenir très rapidement sur les zones d’attentats pour donner les soins de premier secours.

Le service militaire obligatoire développe également des réflexes auprès des Israéliens qui face à l’adversité ont un esprit collectif et qui savent réagir rapidement.

D’autre part, 200 000 ports d’armes sont détenus par des civils israéliens, rapporte la Croix.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...