Israël ouvre son point de passage terrestre avec l’Egypte fermé depuis un an
Rechercher

Israël ouvre son point de passage terrestre avec l’Egypte fermé depuis un an

Jusqu'au 12 avril, 300 personnes vaccinées ou guéries du Covid-19 pourront emprunter, mais seulement à pied, le terminal de Taba pour se rendre dans le Sinaï

Vue du point de passage désert de Taba entre Israël et l'Egypte, le 28 janvier 2021. (Flash90)
Vue du point de passage désert de Taba entre Israël et l'Egypte, le 28 janvier 2021. (Flash90)

Israël a ouvert mardi le point de passage de Taba, fermé depuis le début de la pandémie, pour permettre aux Israéliens de se rendre dans le Sinaï égyptien à l’occasion des vacances de la Pâque juive.

L’Autorité aéroportuaire israélienne avait indiqué lundi que dès mardi et jusqu’au 12 avril, 300 personnes vaccinées ou guéries du Covid-19 pourraient emprunter, mais seulement à pied, le terminal de Taba pour se rendre dans le Sinaï.

Elle a précisé qu’un test PCR négatif de moins de 72 heures serait exigé pour toute personne souhaitant passer cette frontière dans les deux sens.

De nombreux Israéliens se rendent ironiquement chaque année dans la péninsule égyptienne pendant les vacances de Pessah – la fête qui marque la libération des Hébreux d’Égypte. Mais le terminal était fermé depuis mars 2020 en raison de la pandémie, a indiqué à l’AFP Ofer Lefler le porte-parole de l’Autorité aéroportuaire.

Israël enregistre depuis plusieurs semaines un recul de la pandémie de Covid-19 grâce notamment à une vaste campagne de vaccination qui a débuté le 19 décembre.

Et le pays de 9,2 millions d’habitants, dont plus de la moitié de la population a reçu deux doses de vaccins Pfizer-BioNTech, est sorti progressivement de son troisième confinement début février.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a conclu un accord avec le géant pharmaceutique américain permettant à Israël d’obtenir rapidement des millions de doses du vaccin contre le Covid-19 en échange de données biomédicales sur ses effets.

Depuis, le taux de contamination de la population n’a cessé de baisser. Il s’établissait lundi à 1,2 %, contre près de 6 % fin février, selon le ministère de la Santé.

Depuis le début de la pandémie, 6 194 Israéliens contaminés sont décédés, sur un total de plus de 832 000 malades. Il y avait 467 malades dans un état grave lundi contre plus de 800 fin février.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...