Israël prévoirait de construire des maisons juives à Hébron
Rechercher

Israël prévoirait de construire des maisons juives à Hébron

Pour la première fois depuis 10 ans, le gouvernement aurait approuvé quelques logements dans un avant-poste en adjacent au quartier juif

Un Juif devant le Tombeau des Patriarches, à Hébron, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Un Juif devant le Tombeau des Patriarches, à Hébron, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Le gouvernement israélien s’apprêterait à construire de nouvelles unités de logements juifs dans la ville de Hébron en Cisjordanie, pour la première fois en dix ans.

Selon un article publié dans le quotidien Haaretz, une poignée de maisons serait construite dans un avant-poste appelé Mitkanim, qui est à côté du quartier juif d’Avraham Avinu de la ville essentiellement arabe.

Plus tôt cette année, le ministère de la Défense a émis des permis de planification de plusieurs maisons à construire à l’avant-poste et des plans sont en train d’être dessinés, même s’ils sont à un stade précoce, a précisé l’article.

Se référant à Mitkanim, le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) a confirmé à Haaretz que « les autorités de la région examinent [la possibilité de] rendre une partie des terres pour un usage civil ».

L’organisation anti-implantation La Paix Maintenant a critiqué ce projet, en affirmant qu’il contrevenait à une décision de la Cour suprême.

Des résidents d'implantation juifs regardent les soldats israéliens affronter des militants palestiniens pendant une manifestation contre les implantations en Cisjordanie, à Hébron. (Crédit : Najeh Hashlamoun/Flash90)
Des résidents d’implantation juifs regardent les soldats israéliens affronter des militants palestiniens pendant une manifestation contre les implantations en Cisjordanie, à Hébron. (Crédit : Najeh Hashlamoun/Flash90)

En 2008, La Paix Maintenant avait déposé une requête devant la Cour suprême au sujet de cette découverte : des juifs vivaient dans six caravanes au sein de l’avant-poste Mitkanim, et avaient même un jardin pour leurs enfants.

L’organisation avait utilisé comme précédent une décision de la Cour suprême de 1979 rendue suite à la requête connue sous le nom d’Alon Moreh, qui a déclaré qu’il était illégal de donner des terrains aux civils qui avaient été affectés à un usage militaire.

La requête de La Paix Maintenant a été rejetée en 2010, en partie à cause du temps qui s’était écoulé depuis que les résidents ont commencé à vivre à l’avant-poste, mais deux avis juridiques internes publiés par l’État ont stipulé que s’installer dans une base militaire allait à l’encontre de la loi.

Hébron, une ville principalement palestinienne à 30 kilomètres au sud de Jérusalem, est un site sensible pour les juifs israéliens, les Palestiniens musulmans et les chrétiens. Tous vénèrent le Tombeau des Patriarches et des Matriarches bibliques de la ville. Quelques 20 % de la ville sont contrôlés par Israël.

Les résidents ont abord essayé de recréer une présence juive à Hébron en 1968 mais ont été déplacés vers une zone à l’extérieur, où ils ont créé l’implantation de Kiryat Arba. Le Premier ministre Menachem Begin a permis aux juifs de s’installer à Hébron en 1979.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...