Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Israël proteste contre les condoléances envoyées par la Jordanie

L’ambassade israélienne à Amman dénonce aussi les caricatures anti-israéliennes publiées dans les médias jordaniens

Le Premier ministre jordanien, Abdallah Nsour, septembre 2013 (Crédit : Capture d’écran Youtube/BBCWorldNews)
Le Premier ministre jordanien, Abdallah Nsour, septembre 2013 (Crédit : Capture d’écran Youtube/BBCWorldNews)

L’ambassade israélienne à Amman a déposé une plainte formelle auprès du ministère des Affaires étrangères jordanien au sujet d’une lettre de condoléances que le Premier ministre, Abdullah Nsour, a envoyé à la famille des terroristes qui ont tué cinq Israéliens dans une synagogue à Jérusalem la semaine dernière.

Dans sa plainte officielle, l’ambassade a aussi inclus une série de caricatures antisémites et anti-israéliennes qui ont été publiées dans les médias jordaniens pour mettre en avant la corrélation entre l’incitation à la haine directe et publique et les tensions qui sévissent dans la région.

« Je demande à Dieu de les envelopper de sa miséricorde et de vous accorder la patience, le réconfort pour que vous puissiez vous remettre de votre peine », a écrit Nsour aux membres jordaniens de la famille de Ghassan et Uday Abu Jamal. Cette lettre a été envoyée vendredi.

La semaine dernière, les deux terroristes palestiniens sont entrés dans une synagogue dans le quartier de Har Nof à Jérusalem et ont tué quatre fidèles et un officier de police.

Même si le gouvernement jordanien a formellement condamné cette attaque dans un communiqué, cela n’a pas empêché son Parlement d’observer une minute de silence en l’honneur des deux cousins du quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem-Est. Ils ont été abattus par la police sur les lieux de leur attaque.

Jeudi, Israël a délivré des ordres de démolition des résidences des deux familles des terroristes. Il a aussi ordonné la démolition des résidences de la famille de Mutaz Hijazi, qui a tenté d’assassiner le militant juif de droite, Yehuda Glick, ainsi que de la maison d’Ibrahim al-Akary, qui a percuté des piétons avec son véhicule et qui a tué deux personnes.

Suite à cette flambée des attaques contre les civils israéliens, le Premier ministre a approuvé ces décisions visant à détruire ou à sceller les maisons de toutes personnes qui attaquent des Israéliens. Ces décisions font partie d’un ensemble de mesures visant à « restaurer le calme » à Jérusalem.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.