Israël recommande à ses ressortissants de quitter la Turquie
Rechercher

Israël recommande à ses ressortissants de quitter la Turquie

Sévère consigne de voyage publiée à la suite de l’attentat terroriste d’Istanbul et de renseignements turcs sur des projets de l’Etat islamique pour cibler des juifs

Les piétons marchent dans la rue Istiklal, située dans le centre d'Istanbul, le lendemain d'un attentat suicide, le 20 mars 2016. (Crédit : AFP / YASIN AKGUL)
Les piétons marchent dans la rue Istiklal, située dans le centre d'Istanbul, le lendemain d'un attentat suicide, le 20 mars 2016. (Crédit : AFP / YASIN AKGUL)

Le département du contreterrorisme du bureau du Premier ministre a publié lundi un avertissement de voyage appelant la population à éviter de se rendre en Turquie et exhortant les Israéliens actuellement là-bas à quitter le pays dès que possible.

L’avertissement, qui a élevé le risque terroriste pour la Turquie du niveau 3 (menace concrète basique) au niveau 2 (menace concrète haute), survient suite à un attentat terroriste dans le centre d’Istanbul samedi dernier, dans lequel trois Israéliens ont été tués et d’autres blessés.

Cette attaque, a déclaré le bureau du Premier ministre dans un communiqué, a souligné la menace émanant des cellules de l’Etat islamique (EI) qui cherchent à attaquer des sites touristiques et a prouvé que l’EI a « de grandes capacités pour mener d’autres attaques ».

« Les infrastructures terroristes en Turquie continuent à faire avancer des attaques supplémentaires contre des cibles touristiques – y compris des touristes israéliens – dans tout le pays », a ajouté le communiqué.

Les Israéliens en Turquie devraient « partir dès que possible », est-il écrit.

Samedi, la police turque a prévenu de possibles attaques de l’EI contre les chrétiens et les juifs.

L’EI a été accusé pour quatre des six attentats à la bombe qui ont secoué la Turquie ces huit derniers mois, y compris une double attaque suicide pendant un rassemblement pour la paix dans la capitale, Ankara, en octobre dernier, et qui avait fait 103 morts.

Une branche radicale du parti des travailleurs kurdes rebelle (PKK) a revendiqué les deux autres attaques.

La police a prévenu que des membres du groupe EI ont pu repérer des lieux de culte ainsi que des consulats et des ambassades, disant que les églises et les synagogues, particulièrement à Ankara, ainsi que des fondations appartenant à des non musulmans, devraient être sur leur garde.

Israël n’a pas encore établi définitivement si l’attaque de samedi dernier avait délibérément visé des Israéliens. Il a salué la Turquie pour sa gestion de la suite de l’explosion.

Les victimes israéliennes de l’attaque étaient Yonathan Suher, 40 ans, Simha Dimri, 59 ans, et Avraham Goldman, 69 ans. Suher et Goldman étaient également citoyens des Etats-Unis.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...