Israël rouvre le point de passage avec Gaza
Rechercher

Israël rouvre le point de passage avec Gaza

Le ministre israélien de la Défense avait annoncé dimanche dans un communiqué sa réouverture "au regard du calme et de la baisse des incidents violents"

Les forces de sécurité du Hamas au carrefour d'Erez, point de passage vers Israël, à Beit Hanun, dans le nord de la bande de Gaza, le 26 mars 2017 (Crédit : AFP/Mahmud Hams)
Les forces de sécurité du Hamas au carrefour d'Erez, point de passage vers Israël, à Beit Hanun, dans le nord de la bande de Gaza, le 26 mars 2017 (Crédit : AFP/Mahmud Hams)

Israël a rouvert lundi le point de passage d’Erez avec la bande de Gaza fermé depuis une semaine à la suite d’affrontements à la frontière, selon une porte-parole au ministère de la Défense.

Le terminal d’Erez est le seul point de passage pour les personnes entre l’enclave palestinienne et Israël.

Il a été rouvert avec les mêmes restrictions concernant la sécurité qui étaient en vigueur avant sa fermeture, a affirmé à l’AFP sans donner d’autres précisions une porte-parole du Cogat, l’organe chargé au sein du ministère de la Défense de coordonner les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, avait annoncé dimanche dans un communiqué sa réouverture « au regard du calme et de la baisse des incidents violents ».

La bande de Gaza, territoire enclavé entre Israël, l’Egypte et la Méditerranée, est soumise depuis dix ans à un blocus terrestre et maritime exercé par les Israéliens. Israël explique que ce blocus est nécessaire pour empêcher le groupe terroriste, qui cherche la destruction d’Israël, de se constituer un arsenal qui servirait à commettre des attaques contre des civils ou des soldats israéliens. Les deux millions d’habitants de Gaza sont tributaires des aides étrangères.

La frontière avec l’Egypte est la plupart du temps fermée

Depuis plusieurs semaines, l’Egypte et l’ONU tentent d’établir un cessez-le-feu durable entre le Hamas et Israël après des mois de tensions et de violences.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...