Israël déploie des centaines de soldats à Jérusalem
Rechercher

Israël déploie des centaines de soldats à Jérusalem

Les unités de l’armée vont venir prêter main forte aux forces de police. Les troupes seront mobilisées dans les transports publics

Photo illustrative de soldats de Tsahal à un poste militaire à Beit Jala, dans les environs de Jérusalem (Crédit photo: Hadas Parush / Flash90)
Photo illustrative de soldats de Tsahal à un poste militaire à Beit Jala, dans les environs de Jérusalem (Crédit photo: Hadas Parush / Flash90)

Six compagnies de soldats israéliens viennent d’être mobilisées ce mercredi à Jérusalem dans le cadre de l’aide des Forces de défense d’Israël (IDF) pour sécuriser la ville à la suite de l’escalade de violence dans la capitale. Les troupes sont attendues à Jérusalem ce mercredi après-midi.

Cette décision fait partie des nombreuses mesures que le cabinet de sécurité a adoptées dans la nuit de mardi à mercredi qui ont but d’empêcher de nouvelles attaques terroristes après la journée la plus meurtrière de cette actuelle vague de violences.

Mardi, en une seule journée, pas moins de quatre attaques terroristes ont eu lieu, dont deux à Jérusalem, causant la mort de trois Israéliens. Au total, plus de 30 personnes ont été blessées.

Le cabinet de sécurité a également décidé de redoubler d’efforts concernant les dispositifs de sécurité dans les transports publics à Jérusalem où les forces de défense israéliennes viendront renforcer la sécurité en attendant que le ministère des Transports engage de nouveaux gardes. Les soldats seront présents aux arrêts de bus et de trains, ainsi que dans les bus et les trains dans toute la ville.

« Les unités de Tsahal viendront prêter main forte à la police israélienne dans les villes et sur les routes » et seront déployées « le long de la barrière de sécurité immédiatement », selon une déclaration écrite du Cabinet du Premier ministre.

Dans le but d’empêcher d’autres attaques en provenance de Jérusalem Est – les cinq terroristes ayant agi mardi étaient tous issus des quartiers arabes de cette partie de la ville – le cabinet de sécurité a également voté l’autorisation de fermer plusieurs quartiers arabes.

Une déclaration du Cabinet du Premier ministre affirme que la police sera « autorisée à imposer une fermeture des centres de friction et d’incitation à Jérusalem et leurs alentours, conformément aux dispositifs de sécurité ».

D’autres plans d’action ont été approuvés par le cabinet de sécurité, notamment la démolition des maisons des terroristes au cours des jours suivant une attaque et l’interdiction d’une nouvelle construction, la confiscation des biens des terroristes perpétrant des attaques et la révocation des droits de résidence permanente de leurs familles.

Jusqu’à maintenant, les familles des cinq terroristes palestiniens ayant tué des Juifs recevront des ordres de démolition. Parmi elles, les familles des hommes qui ont tué Eitam et Naama Henkin en Cisjordanie dans une fusillade il y a environ deux semaines ainsi que les assassins de Malachi Rosenfeld et Danny Gonen dans des fusillades en Cisjordanie plus tôt cette année.

Le cabinet de sécurité a prévu de se réunir à nouveau ce mercredi pour mener de nouvelles discussions qui se fonderont sur les derniers développements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...