Israël va arrêter de soigner les Syriens blessés
Rechercher

Israël va arrêter de soigner les Syriens blessés

Le ministère de la Santé a demandé aux hôpitaux d’arrêter de soigner les blessés dont la vie n’est pas en danger en raison du manque de budget

Yaakov Litzman, ministre de la Santé, en juillet 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Yaakov Litzman, ministre de la Santé, en juillet 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Yaakov Litzman, le ministre de la Santé, a annoncé dimanche que les hôpitaux israéliens arrêteraient, dès la semaine prochaine, de soigner les Syriens malades transportés depuis la Syrie à l’exception de ceux dont la vie est en danger.

Litzman a déclaré que la nouvelle politique était une réponse à ce qu’il a appelé le refus persistant du Trésor de financer les soins médicaux des Syriens, laissant les hôpitaux payer la facture.

Ces quatre dernières années, Israël a soigné des milliers de Syriens blessés qui venaient de la frontière, quel que soit le groupe pour lequel ils combattaient dans la guerre civile qui déchire le pays depuis six ans.

« Ces patients reçoivent des soins professionnels et dévoués, ce qui entraîne une perte importante des ressources des hôpitaux pour les blocs opératoires, les ressources humaines, et les équipements médicaux », est-il écrit dans une lettre du ministère de la Santé adressée au bureau du Premier ministre, qui déplore que le système de santé n’ait été que partiellement dédommagé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...