Israël va poursuivre la famille d’un terroriste en vue d’un dédommagement
Rechercher

Israël va poursuivre la famille d’un terroriste en vue d’un dédommagement

Pour la première fois, le parquet poursuit la famille de Fadi al-Qunbar, qui a tué 4 soldats à Jérusalem dans un attentat au camion-bélier

Scène d’un attentat présumé au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit: Luke Tress/Times of Israël)
Scène d’un attentat présumé au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit: Luke Tress/Times of Israël)

Israël devrait bientôt lancer une série de procès contre les familles de terroristes dans le but d’obtenir des dédommagements des coûts associés aux attaques terroristes.

Le mois dernier, les procureurs de la cour du district de Jérusalem ont pour la première fois lancé un de ces procès, dans lequel il demande huit millions de shekels à la veuve et aux quatre enfants de Fadi al-Qunbar, a annoncé dimanche le quotidien Haaretz.

Qunbar, un habitant du quartier Jabel Mukaber de Jérusalem Est, a tué quatre soldats en janvier en lançant son camion dans un groupe de cadets qui descendaient d’un bus sur un site touristique populaire situé dans le quartier Armon Hanatziv de la capitale, avant d’être abattu par des soldats.

Selon Haaretz, l’Etat cherche à obtenir des dédommagements de la famille de Qunbar pour le coût des funérailles des soldats et les paiements versés aux familles endeuillées, ainsi que pour la « perte des revenus des années perdues, pertes des retraites et des droits à la retraite, raccourcissement de l’espérance de vie », et « dédommagement de la douleur et de la souffrance qui reflètent la cruauté des actes et la grande souffrance de toutes les victimes de meurtres. »

Une tente de deuil est dressée en hommage à Fadi al-Qunbar devant la maison de sa famille dans le quartier de Jérusalem Est de Jabal Mukaber, le 9 janvier 2017. La veille, il a tué 4 soldats israéliens dans un attentat au camion bélier, avant d'être abattu. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Une tente de deuil est dressée en hommage à Fadi al-Qunbar devant la maison de sa famille dans le quartier de Jérusalem Est de Jabal Mukaber, le 9 janvier 2017. La veille, il a tué 4 soldats israéliens dans un attentat au camion bélier, avant d’être abattu. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

En plus du procès contre la veuve et les enfants de Qunbar, l’Etat a déjà porté plainte contre la famille d’un autre terroriste, et devrait poursuivre d’autres affaires dans les prochains jours, selon le quotidien.

Défendant sa décision de mener ces poursuites, le bureau du procureur de l’Etat a déclaré que chercher à obtenir des dédommagements des familles des terroristes permettrait de dissuader les terroristes potentiels.

« Ce procès, fondé sur un incident terroriste dans lequel des soldats ont été tués, a été conçu pour rembourser les caisses de l’Etat des dépenses liées aux évènements comme ceux-ci et pour transmettre un message clair et sans équivoque que l’Etat règlera [également] les comptes d’un point de vue civil [et non uniquement pénal] avec les auteurs de ces actes diaboliques », a déclaré le bureau du procureur, cité par Haaretz.

En plus du procès, Israël a pris plusieurs autres mesures de rétorsion contre la famille de Qunbar, notamment en révoquant les permis de résidence de dix des membres de sa famille, et en scellant son domicile.

Cette initiative a été lancée alors qu’Israël, avec l’aide des Etats-Unis, fait pression sur l’Autorité palestinienne (AP) pour qu’elle cesse de payer les terroristes et leurs familles. L’AP a jusqu’à présent refusé tout changement de sa politique, qui est, selon Israël, une incitation au terrorisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...