Rechercher

Israël va renforcer l’aide à l’Ukraine et fournira des générateurs pour les hôpitaux

Des équipes seront déployés aux postes frontaliers pour aider les réfugiés juifs et non juifs ; la création d'un hôpital de campagne a été confirmé par le ministère de la Santé

Des réfugiés, majoritairement des femmes avec enfants, parviennent à la frontière au point de passage frontière de Medyka, en Pologne, le dimanche 6 mars 2022. (AP Photo/Visar Kryeziu)
Des réfugiés, majoritairement des femmes avec enfants, parviennent à la frontière au point de passage frontière de Medyka, en Pologne, le dimanche 6 mars 2022. (AP Photo/Visar Kryeziu)

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé dimanche une série de mesures pour renforcer l’aide à l’Ukraine et aux réfugiés fuyant le pays déchiré par la guerre.

Les mesures incluent l’envoi à un hôpital de Lviv de six très gros générateurs électriques « qui permettront [à l’établissement] de fonctionner même en l’absence d’alimentation électrique ».

Le personnel du ministère des Affaires étrangères présent aux postes frontaliers ukrainiens fournira aide et assistance aux réfugiés – Juifs et non-Juifs – en mettant l’accent sur la fourniture d’équipements d’hiver, a déclaré le ministère.

Il a également souligné le déploiement en Ukraine d’un hôpital de campagne avec du personnel israélien, confirmé samedi par le ministère de la Santé. Exploité par le personnel médical des centres hospitaliers Sheba et Clalit ainsi que d’autres hôpitaux, l’établissement devrait être opérationnel dès cette semaine.

Le ministère a également déclaré qu’il ferait le nécessaire pour faciliter l’ « acheminement régulier de l’aide humanitaire » vers l’Ukraine et les pays limitrophes, suivant leurs besoins.

Cérémonie marquant l’acheminement de l’aide humanitaire israélienne à l’Ukraine via la Pologne, le 5 mars 2022. (Shlomi Amsalem/GPO)

Israël a envoyé à l’Ukraine cent tonnes d’aide humanitaire au cours de la dernière semaine, comprenant des fournitures médicales, des systèmes de purification d’eau, des manteaux, sacs de couchage et autres équipements.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré dimanche qu’il estimait à 10 000 le nombre d’Israéliens à avoir quitté l’Ukraine au cours des dernières semaines, parmi lesquels 5 700 depuis l’invasion russe, le 24 février dernier.

Les responsables pensent que quelque 2 000 ressortissants israéliens demeurerent encore en Ukraine. Le ministère des Affaires étrangères a indiqué par le passé qu’il supposait que tous les ressortissants israéliens ne seraient pas nécessairement désireux de quitter le pays.

Des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères ont été déployés aux postes frontaliers en Pologne, en Moldavie, en Roumanie, en Slovaquie et en Hongrie pour aider les Israéliens et les Juifs ukrainiens en fuite qui souhaitent s’installer en Israël.

Des Ukrainiens juifs quittent leur hôtel et se dirigent vers l’aéroport pour embarquer dans un avion affrété par l’Agence juive à destination d’Israël, le 6 mars 2022 à Varsovie, en Pologne (Olivier Fitoussi/Flash90)

Israël a également pris en charge des réfugiés ukrainiens non éligibles à la citoyenneté israélienne ou désireux d’immigrer en Israël.

Dimanche matin, l’Autorité de la population et de l’immigration a déclaré que 2 034 Ukrainiens étaient arrivés en Israël depuis le début de l’invasion russe, parmi lesquels 112 s’étaient vu refuser l’entrée.

Israël a été critiqué pour ne pas avoir envoyé de forces armées en soutien à l’Ukraine, et pour avoir refusé de condamner avec force la Russie pour son invasion.

Jérusalem marche sur la corde raide entre ses deux alliés et tente également de servir de médiateur entre Kiev et Moscou alors que la guerre redouble d’intensité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...