Rechercher

Israël se prépare à mettre en place un hôpital de campagne en Ukraine

La structure sera exploitée par des caisses d'assurance-santé et par des personnels hospitaliers ; elle comprendra des services d'urgence et un dispensaire

Un exemple de l'hôpital de campagne israélien qui sera dressé en Ukraine, une photo publiée par le ministère de la Santé le 5 mars 2022. (Crédit : Ministère de la Santé)
Un exemple de l'hôpital de campagne israélien qui sera dressé en Ukraine, une photo publiée par le ministère de la Santé le 5 mars 2022. (Crédit : Ministère de la Santé)

Israël mettra en place d’ici quelques jours un hôpital de campagne en Ukraine dans le cadre de son aide humanitaire au pays assiégé, a annoncé le ministère de la Santé samedi.

C’est l’hôpital Sheba qui sera en charge de la structure, aux côtés de la caisse d’assurance-santé de la Clalit et de personnels médicaux venus d’autres hôpitaux, a souligné le ministère.

L’hôpital accueillera des unités de soins pour les enfants et pour les adultes, une salle d’urgence, une salle d’accouchement et un dispensaire qui offrira les premiers secours.

Des représentants du ministère des Affaires étrangères se joindront à cette délégation.

Dans une interview auprès de la station de radio Kan, la semaine dernière, le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, a précisé que l’hôpital sera géré et occupé exclusivement par des civils.

« Nous n’avons pas l’intention d’envoyer des soldats en Ukraine », a déclaré Horowitz. (Dans le passé, les hôpitaux de campagne sur les sites sinistrés étaient parfois occupés par des troupes du Commandement du Front intérieur.)

Le ministère de la Santé n’a pas fait savoir où l’hôpital serait installé dans le pays mais, selon la Douzième chaîne, il pourrait être mis en place dans la ville de Lviv, à l’Ouest du pays.

« Nous accomplissons notre devoir moral, nous renforçons notre aide humanitaire et nous élargissons notre assistance au peuple ukrainien », a dit Horowitz dans une déclaration.

Il a ajouté que « le ministère de la Santé et l’État d’Israël se tiennent clairement aux côtés du peuple ukrainien et nous continuerons à apporter l’aide nécessaire pour permettre de sauver les vies de citoyens dont le monde a été détruit en l’espace d’une seconde. »

« C’est notre devoir personnel, professionnel et national à l’égard de tout être humain et en tant qu’être humain », a commenté le professeur Yitzhak Kreiss, directeur de l’hôpital Sheba.

« Nous avons les moyens et les capacités de mettre en place cet hôpital et nous devons le faire », a-t-il ajouté.

Israël a déjà envoyé un colis d’aide humanitaire de 100 tonnes cette semaine. L’aide comprenait 17 tonnes de matériel médical et de médicaments ; des systèmes de purification d’eau destinés à alimenter 200 000 personnes ; des kits d’approvisionnement en eau d’urgence pour approvisionner 100 000 personnes ; des tentes d’hiver pour loger 3 000 personnes ; 15 000 couvertures ; 3 000 sacs de couchage ; et 2 700 manteaux d’hiver.

Des ouvriers chargeant des paquets de l’aide humanitaire israélienne pour venir en aide aux personnes prises dans les combats en Ukraine, à l’aéroport Ben Gurion, le 1er mars 2022. (Crédit : Tsafrir Abayov/AP Photo)

Israël a refusé les demandes d’envoi d’équipements militaires ou à double usage en Ukraine, une partie de la corde raide sur laquelle il a tenté de marcher pour équilibrer ses intérêts entre l’Ukraine et la Russie, qui a envahi son voisin, un ancien État soviétique, jeudi dernier.

La Russie maintient une présence militaire en Syrie, voisin septentrional et belliqueux d’Israël. La nécessité d’équilibrer les intérêts de sécurité à l’intérieur du pays et la politique à l’étranger a donné lieu à une réponse relativement modérée du gouvernement israélien, qui a essayé de maintenir de bonnes relations avec Moscou et Kiev.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...