Israël en guerre - Jour 201

Rechercher
« Le plus grand champion du peuple juif »

Israéliens et Américains rendent hommage à Joe Lieberman

Alliés et opposants rendent hommage à l'ancien sénateur du Connecticut, dont la carrière dans la fonction publique a ouvert la voie aux Juifs religieux en politique américaine

Le Sénateur américain Joe Lieberman allume des bougies de Hanouka avec le président de l'Agence juive Zeev Bielski et de nouveaux immigrants venus d'Éthiopie au Centre d'absorption de l'Agence juive à Mevasseret Zion, près de Jérusalem, en décembre 2006. ( Crédit : Ariel Jerozolimski)
Le Sénateur américain Joe Lieberman allume des bougies de Hanouka avec le président de l'Agence juive Zeev Bielski et de nouveaux immigrants venus d'Éthiopie au Centre d'absorption de l'Agence juive à Mevasseret Zion, près de Jérusalem, en décembre 2006. ( Crédit : Ariel Jerozolimski)

Les autorités israéliennes se sont jointes à leurs homologues américaines pour rendre hommage au sénateur américain et premier candidat juif à la vice-présidence, Joseph Lieberman, décédé mercredi à l’âge de 82 ans.

Lieberman a été un « fonctionnaire exemplaire, patriote américain et champion incomparable du peuple et de l’État juif », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu par voie de communiqué.

« Lors de ma toute première rencontre avec lui, il y a de cela plusieurs dizaines d’années, j’avais été frappé par son intégrité, sa décence et son courage civique », a ajouté Netanyahu. « Il avait un profond sens moral doublé d’un grand bon sens : rien ne pouvait le dissuader de défendre la vérité. C’était aussi un ami personnel extraordinairement gentil et loyal. »

Le président Isaac Herzog a lui aussi fait l’éloge de l’ancien sénateur, disant qu’il avait été un « ami cher » et qu’il s’était « souvent appuyé sur ses sages conseils ».

« Joe était un grand homme d’État, un vrai patriote et un ami indéfectible du peuple d’Israël. Il laisse le souvenir d’un grand sens du dévouement et du devoir et d’un profond dévouement à son pays, sa foi, son peuple et sa famille », a ajouté Herzog.

Le député du Likud et ancien ambassadeur à l’ONU, Danny Danon, a déclaré par voie de communiqué que Lieberman « restera dans les mémoires comme le tout premier sénateur juif orthodoxe, engagé pour la vérité et une profonde passion pour le sionisme ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontrant le sénateur américain Joe Lieberman, à Tel Aviv, le 28 octobre 2020. (Crédit : GPO)

Dans l’une de ses dernières interviews publiées la semaine dernière, Lieberman avait vivement critiqué le chef de la majorité au Sénat américain, Chuck Schumer, pour le discours prononcé au Sénat demandant des élections anticipées en Israël.

Qualifiant le discours de « scandaleux », Lieberman avait accusé Schumer d’avoir « franchi une ligne rouge diplomatique » et critiqué son discours, disant que c’était « le cas typique d’un important élu américain profitant d’un ami ».

Malgré le désaccord public avec son ancien collègue, Schumer s’est dit, mercredi soir, « très triste » d’apprendre le décès de Lieberman.

« Je suis de tout cœur avec sa femme bien-aimée Hadassah et sa famille, et je prie pour tous ceux qui l’ont connu et aimé », a écrit Schumer.

Mettant également de côté les désaccords, l’ancien président américain Barack Obama a déclaré que même s’il n’avait pas « toujours été d’accord » avec le sénateur du Connecticut, ce dernier avait eu une « carrière extraordinaire au sein de la fonction publique ».

Le candidat Démocrate à la présidence, le vice-président Al Gore, à gauche, et son colistier, le candidat à la vice-présidence, le sénateur Joe Lieberman, du Connecticut, saluent leurs partisans lors d’un rassemblement de campagne à Jackson, Tennessee, le 25 octobre 2000. (Crédit : AP Photo/Stephan Savoia)

Même lorsque les circonstances politiques étaient difficiles, Lieberman « s’en tenait à ses principes parce qu’il savait que c’était ce qu’il convenait de faire », a ajouté Obama.

L’ancien vice-président américain Al Gore, qui avait choisi Lieberman comme colistier lors des élections présidentielles de 2000, a salué un « homme d’une profonde intégrité qui a consacré sa vie à son pays ».

L’adversaire d’Al Gore et vainqueur des élections de 2000, l’ancien président George W. Bush, a pour sa part déclaré que « dans la défaite comme dans la victoire, Joe Lieberman avait toujours été un gentleman ».

Juif pratiquant, Lieberman était considéré par beaucoup comme un pionnier pour les Juifs américains.

Tout au long de sa longue carrière, Lieberman « a fixé la norme pour que les Juifs pratiquants puissent servir notre pays d’une manière digne et adossée à des principes », a déclaré l’ancien ambassadeur américain en Israël, David Friedman.

« La trace que laisse Lieberman, professionnellement mais également religieusement, va bien au-delà du strict domaine politique. »

« Quand j’ai commencé ma carrière de joueur de basket-ball universitaire puis professionnel en sachant que je ne jouerais pas le jour du Shabbat, le sénateur Joe Lieberman a été pour moi un mentor », a écrit le basketteur juif américain Tamir Goodman.

Dans un communiqué, le président américain Joe Biden a fait l’éloge de l’ancien candidat démocrate à la vice-présidence, Joe Lieberman, avec lequel il a siégé au Sénat pendant 20 ans.

« Il avait des principes, il était ferme et n’avait pas peur de se battre pour ce qu’il pensait être juste. C’était un ami », a affirmé Joe Biden.

« Son esprit indépendant et déterminé incarnait l’essence même de l’histoire américaine. Petit-fils d’immigrés, son père dirigeait une petite entreprise et Joe a été le premier de sa famille à obtenir un diplôme universitaire. Après ses études de droit, il a rapidement quitté un emploi dans un cabinet d’avocats pour une vie de service public », a poursuivi le président.

« Que ce soit en tant que leader au sein du corps législatif du Connecticut, en tant que procureur général de l’État ou en tant que collègue engagé au Sénat, Joe s’est fait le champion de l’environnement, de la sécurité des armes à feu et de la liberté de procréation. Il est l’auteur d’une loi historique qui abroge les restrictions discriminatoires imposées aux Américains LGBTQ qui servent dans l’armée. Il a joué un rôle clé dans la création du ministère de la Sécurité intérieure au lendemain du 11 septembre ».

« Sa candidature historique à la vice-présidence, en tant que premier candidat juif sur la liste d’un grand parti, a permis à notre pays de faire un pas de plus vers la réalisation de toutes les promesses de l’Amérique », a ajouté Biden.

« Joe croyait en un objectif commun, celui de servir quelque chose de plus grand que nous. Il a vécu selon les valeurs de sa foi en s’efforçant de réparer les blessures du monde. »

La liturgie juive dit que « ceux qui servent fidèlement les besoins de la communauté, que Dieu les gratifie », a ajouté Biden.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.