Israéliens et Polonais dansent dans la salle d’audience d’un commandant d’Auschwitz
Rechercher

Israéliens et Polonais dansent dans la salle d’audience d’un commandant d’Auschwitz

Environ 30 Justes parmi les nations ont dansé le Foxtrot à l'endroit où Rudolf Höss a été condamné ; il a été pendu pour ses crimes

Jonny Daniels danse le Foxtrot avec Alicia Schnepf, secrétaire de la Société polonaise des Justes parmi la Nation, à Varsovie, le 10 avril 2016. (Courtesy: From the Depths)
Jonny Daniels danse le Foxtrot avec Alicia Schnepf, secrétaire de la Société polonaise des Justes parmi la Nation, à Varsovie, le 10 avril 2016. (Courtesy: From the Depths)

Environ 30 Polonais qui ont sauvé la vie de Juifs pendant l’Holocauste ont participé à une danse organisée pour eux par des Israéliens à Varsovie, dans le lieu où le commandant du camp d’extermination d’Auschwitz a été jugé.

From the Depths [Depuis les profondeurs], un groupe créé en 2014, a organisé la danse dimanche pour la Société polonaise des Justes parmi les Nations à l’auditorium de l’Union des enseignants polonais, qui, le 11 mars 1947, a vu l’ouverture du procès de Rudolf Höss. Il a été condamné à mort et pendu trois semaines plus tard.

« Nous avons choisi ce lieu en raison de son importance symbolique. L’activité organisée n’était pas une déclaration politique mais fait partie de notre engagement qui vise à essayer de redonner un peu à ces personnes », a déclaré le fondateur britannique israélien de l’organisation, Jonny Daniels.

Environ 6.500 Polonais ont été reconnus comme Justes parmi les nations – le plus grand nombre au monde. Moins de 300 d’entre eux sont encore en vie.

Lors de l’événement, Daniels a dansé au son de musiques des années 1930 avec plusieurs justes, y compris Anna Stupnicka, membre de l’association qui a aidé à cacher trois Juifs dans son appartement et a fait passer de la nourriture en contrebande dans le ghetto de Varsovie, et Alicia Schnepf, secrétaire de la société et mère de Ryszard Schnepf, ambassadeur de Pologne aux États-Unis. Étaient également présent l’entraîneur israélien de football Avram Grant, qui est membre du conseil de l’organisation, des fonctionnaires polonais, ainsi que l’ambassadeur d’Israël en Pologne, Anna Azari.

« Je ne connais pas très bien le Foxtrot, donc j’ai hésité à participer au début, mais mes partenaires de danse m’ont aidé à apprendre », a dit Daniels.

L’événement faisait partie de plusieurs commémorations organisées par From the Depths en Pologne cette semaine, y compris des cérémonies en l’honneur Jan Zabinski, directeur décédé du zoo de Varsovie qui, avec son fils et sa femme, a sauvé des centaines de Juifs. Le général Władysław Anders, un Polonais combattant de la résistance qui a également commandé l’ancien Premier ministre israélien Menahem Begin dans une milice connue sous le nom d’armée Anders – qui a combattu aux côtés des Alliés – était également à l’honneur.

Plus de 10.000 Juifs ont servi dans l’armée Anders. Anders a donné à ses soldats juifs, y compris Begin, l’autorisation de se démobiliser et de se rendre  en Israël avant la création de l’Etat, après la Seconde Guerre mondiale.

La cérémonie honorant Zabinski a été suivie par Sir Eric Pickles, envoyé spécial du gouvernement britannique pour les questions concernant l’après- Holocauste et copresenté par la fille d’Anders, Anna Maria Anders, une sénatrice polonaise et la secrétaire d’Etat du pays, un titre équivalent à celui de vice-ministre.

« Mon père a toujours fait l’éloge de ses frères d’armes juifs et était immensément fier d’avoir pu jouer un rôle dans le sauvetage d’un nombre si important d’entre eux et de les avoir amenés vers leur terre promise, Israël ; y compris un jeune soldat, Michesław Begi », se souvient-elle, utilisant le prénom polonais du leader israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...