J.Lo chante la version de Koolulam de son « Let’s Get Loud » au Super Bowl
Rechercher

J.Lo chante la version de Koolulam de son « Let’s Get Loud » au Super Bowl

A l'entracte, la star a repris l'adaptation faite en octobre 2019 par l'initiative de chanson israélienne devenue virale ; sa directrice clame n'avoir pas pu y croire

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Lorsque J. Lo a interprété son hit « Let’s Get Loud » aux côtés de sa fille Emme devant des centaines de millions de fans au spectacle à l’entracte du Super Bowl, dimanche soir, elle a repris la version de la chanson qui avait été présentée dans le cadre de l’initiative israélienne de chant devenue virale Koolulam.

La superstar latino était tombée sur une vidéo d’une interprétation de « Let’s Get Loud » réalisée par Koolulam pour marquer le mois de sensibilisation au cancer du sein, en octobre 2019.

Lors de ce rassemblement, plus de 2 000 femmes et hommes s’étaient rassemblés pour enregistrer la chanson et faire se répandre un message sur l’importance de la détection précoce lors d’un événement qui avait été co-sponsorisé par l’organisation de lutte contre le cancer du sein One in Nine.

« Il semble que cette vidéo soit arrivée jusqu’à elle », explique Michal Shahaf, directeur-général de Koolulam. « Elle a adoré ».

La première interaction de Koolulam avec l’équipe de Jennifer Lopez avait eu lieu sur Instagram.

« De là, il y a eu des courriels puis des coups de fil avec sa directrice musicale », note Shahaf. « Elle m’a dit que J. Lo avait adoré ce qu’on avait fait et qu’elle voulait l’utiliser lors du Super Bowl. On n’a pas pu vraiment y croire. »

Le début entier de « Let’s Get Loud », que la star a chanté avec Emme, sa fille de onze ans, et l’autre artiste qui s’est produite lors de l’entracte, Shakira, à la batterie, avec le renfort d’un choeur de jeunes chanteurs, a été inspiré par l’adaptation faite par Koolulam du tube de Lopez.

« La première strophe et le refrain viennent de notre adaptation et c’est ce qu’ils nous ont demandé d’utiliser », précise Shahaf.

« Let’s Get Loud » a été un titre écrit par l’artiste latino Gloria Estefan et Lopez l’a interprété dans son premier album, « On the 6 », vendu à huit millions d’exemplaires dans le monde entier.

Shahaf explique qu’elle a encore des difficultés à croire que J.Lo avait utilisé la version proposée par Koolulam.

Les vingt membres du personnel de Koolulam ont regardé, dimanche soir, l’entracte du Super Bowl – diffusé au milieu de la nuit à l’heure israélienne – depuis un bar de Tel Aviv.

« Jusqu’à ce que je le vois de mes propres yeux, je n’arrivais pas vraiment à croire que quelque chose que nous avions fait serait présenté là, au Super Bowl », poursuit Shahaf. « On se tenait sur le bord de nos sièges pour voir à quoi ça ressemblerait ».

La performance de huit minutes offerte par J.Lo, qui a succédé sur scène à Shakira, s’est terminée par sa version de « Let’s Get Loud ».

« Nous étions dans un état d’excitation indescriptible », raconte Shahaf. « Et le plus émouvant dans tout ça, c’est que notre objectif est de rassembler autant de personnes que possible autour de notre message et que de la manière la plus inattendue, notre musique touche aujourd’hui des centaines de millions de personnes ».

« C’est un moment privilégié dans la carrière de Koolulam », souligne-t-elle.

Et maintenant, quel sera le prochain objectif de Koolulam ?

« Figurer au Super Bowl », a répondu Shahaf.

Elle est sérieuse.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...