Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Jérusalem : 11 arrestations pour incitation à la violence lors de la prière du Ramadan

La police a tiré des gaz lacrymogènes et a dit déplorer les incitations à la violence et soutien au terrorisme qui "nuisent principalement aux musulmans normatifs et non-violents"

Des fidèles musulmans après la dernière prière du vendredi du mois sacré du Ramadan, dans la vieille ville de Jérusalem, le 5 avril 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Des fidèles musulmans après la dernière prière du vendredi du mois sacré du Ramadan, dans la vieille ville de Jérusalem, le 5 avril 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Les dernières prières du vendredi du mois de Ramadan ont été dispersées, en grande partie pacifiquement, à la mosquée Al-Aqsa, au sommet du mont du Temple de la vieille ville de Jérusalem.

Malgré les inquiétudes suscitées par le ramadan, les prières du vendredi après-midi sur le mont du Temple se sont déroulées dans le calme au cours du mois dernier.

Selon un communiqué de la police, des milliers de fidèles ont assisté aux prières du matin et la police a été déployée en grand nombre dans la Vieille Ville de Jérusalem.

La police a arrêté huit personnes soupçonnées d’avoir entonné des chants constituant une incitation et un soutien au terrorisme après les prières matinales du dernier vendredi du Ramadan à la mosquée Al-Aqsa, située au sommet du Mont Temple.

Pour la première fois depuis le début du mois sacré, un drone de la police a largué des gaz lacrymogènes sur les personnes soupçonnées d’incitation à la violence sur le site de la mosquée Al-Aqsa.

Les suspects, dont quatre sont originaires de Jérusalem-Est et quatre du nord d’Israël, ont été placés en garde à vue pour être interrogés.

« Ces instigateurs odieux et partisans du terrorisme sont des résidents de l’État d’Israël qui profitent d’une occasion religieuse et utilisent un lieu saint de prière pour inciter à la violence et soutenir le terrorisme et les terroristes », a indiqué la police dans son communiqué.

« Ils nuisent avant tout à la population musulmane normative qui se rend sur le mont du Temple et ne participe pas à ces manifestations d’incitation à la violence qui sont très sérieuses. »

Alors que les fidèles se dispersaient après les prières, des officiers ont arrêté trois autres suspects.

Un suspect a été arrêté pour avoir attaqué des officiers de police, tandis que deux autres ont été arrêtés lorsqu’ils sont revenus dans la zone après en avoir été expulsés par les forces de sécurité, selon la police.

Le site est le lieu le plus sacré du judaïsme, où se trouvaient autrefois deux temples de la Bible, et la mosquée Al-Aqsa est le troisième lieu saint de l’islam, ce qui en fait un point d’ignition permanent du conflit israélo-arabe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.