Jérusalem : Des graffitis évoquant Hitler sur les murs de la Cour suprême
Rechercher

Jérusalem : Des graffitis évoquant Hitler sur les murs de la Cour suprême

"Pourquoi avez-vous arrêté le citoyen numéro un Adolf Hitler d'accomplir sa mission ?", lit-on sur l'inscription

Un graffiti sur les murs de la Cour suprême à Jérusalem, le 28 juin 2019 (Capture d'écran : YouTube)
Un graffiti sur les murs de la Cour suprême à Jérusalem, le 28 juin 2019 (Capture d'écran : YouTube)

Des vandales ont écrit des graffitis sur l’un des murs extérieurs du bâtiment accueillant la Cour suprême de Jérusalem.

La police est venue sur les lieux pour collecter des preuves après l’appel d’un gardien de la sécurité vendredi, aux environs de 19 heures.

L’auteur de cet acte de vandalisme et ses motivations restent indéterminées.

Le bâtiment hébergeant la plus haute instance judiciaire israélienne est pourtant lourdement gardé.

Le graffiti a été écrit à l’extérieur du bureau de la présidente de la Cour suprême, Esther Hayut.

Des Graffitis écrits sur les murs du bâtiment de la cour suprême de Jérusalem, le 28 juin 2019 (Capture d’écran : YouTube)

L’inscription énigmatique dit : « la police israélienne accuse les Américains et les combattants du ghetto de Varsovie ».

Elle ajoute : « Pourquoi avez-vous arrêté le citoyen numéro un Adolf Hitler d’accomplir sa mission ? Après tout, il a utilisé l’éthique médicale. Que les noms des trois criminels de guerre, le professeur Mordechai Shani et son adjoint, le docteur Raz, et Adolf Hitler soient effacés à jamais ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...