Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Jérusalem : des haredim bloquent le tramway pour protester contre les projets de conscription

Des heurts ont éclaté entre la police et les manifestants, qui scandent préférer mourir plutôt que de servir dans l'armée israélienne

Des policiers israéliens tentant de déloger par la force des manifestants ultra-orthodoxes qui protestent contre leur enrôlement dans l'armée israélienne, à Jérusalem, le 18 mars 2024. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Des policiers israéliens tentant de déloger par la force des manifestants ultra-orthodoxes qui protestent contre leur enrôlement dans l'armée israélienne, à Jérusalem, le 18 mars 2024. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Clamant qu’ils préféreraient mourir plutôt que de s’enrôler dans Tsahal, des dizaines d’hommes ultra-orthodoxes ont bloqué lundi les voies du tramway de Jérusalem sur la rue Jaffa et ont affronté la police pour protester contre les efforts visant à mettre fin à l’exemption de service militaire dont ils bénéficient depuis de nombreuses années.

« Si vous allez à l’armée, vous et les chiens êtes égaux », ont-ils scandaé, reprenant l’appel des défenseurs de l’enrôlement qui prônent « l’égalité du fardeau » entre Israéliens ultra-orthodoxes et laïcs.

La police a déclaré plus tard qu’elle avait rouvert la route.

Les manifestants appartiennent à la Faction de Jérusalem, un groupe haredi extrémiste qui compte quelque 60 000 membres. Considéré comme l’une des factions les plus conservatrices, ses membres manifestent régulièrement contre la conscription des étudiants de yeshivot.

Le mois dernier, des membres du groupe ont bloqué la route 4 près de la ville de Bnei Brak, tandis que d’autres ont bloqué une ligne de tramway dans la ville voisine de Petah Tikva.

Depuis des dizaines d’années, les haredim échappent à la conscription en s’inscrivant dans des yeshivot et en obtenant des sursis année après année jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de l’exemption militaire.

Une loi autorisant cette exemption a expiré en juin 2023, et une réglementation temporaire visant à la prolonger doit expirer à la fin du mois de mars, après quoi l’armée ne sera plus autorisée à exempter les jeunes Haredim du service militaire et devra les enrôler.

Selon la direction des ressources humaines de Tsahal, près de 66 000 jeunes hommes de la communauté haredi ont été exemptés de service militaire l’année dernière, un chiffre record alors que l’armée est confrontée à une importante pénurie d’effectifs.

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a déclaré que l’enrôlement des haredim était « une nécessité actuelle ».

Cependant, malgré cela, le Premier ministre Benjamin Netanyahu semble espérer le report de l’enrôlement des membres de la communauté haredi jusqu’au début du mois de juillet, le temps que la coalition élabore une nouvelle loi sur la conscription.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.