Jérusalem retire le Dôme du Rocher en arrière-fond d’un discours de Netanyahu
Rechercher

Jérusalem retire le Dôme du Rocher en arrière-fond d’un discours de Netanyahu

Selon un article, la municipalité de Jérusalem a retiré le dôme doré iconique du Dôme du Rocher d'une image d'arrière-fond d'un discours de Netanyahu

Des fidèles palestiniens passent à côté de la Mosquée du Mont du Temple, situé dans l'enceinte al-Aqsa sur le mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem,e le 1 mars 2019 avant les prières de vendredi midi.  
(Ahmad Gharabli/AFP)
Des fidèles palestiniens passent à côté de la Mosquée du Mont du Temple, situé dans l'enceinte al-Aqsa sur le mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem,e le 1 mars 2019 avant les prières de vendredi midi. (Ahmad Gharabli/AFP)

La municipalité de Jérusalem a retiré le dôme doré du Dôme du Rocher d’une image utilisée en arrière-fond pour un discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a rapporté le quotidien Haaretz vendredi.

Jeudi, Netanyahu et le maire de Jérusalem Moshe Lion ont participé à un événement à la mairie pour honorer le chanteur et acteur Yehoram Gaon. L’affiche décorant l’événement se composait de plusieurs scènes du mont du Temple et de la Vieille ville de Jérusalem, dont la mosquée Al-Aqsa et l’Eglise du Rédempteur.

Pourtant, le dôme doré a été retiré de l’image qui montrait seulement la base du lieu saint.

La municipalité n’a pas répondu à une demande de commentaire, selon Haaretz.

Le Mont du Temple abrite le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa, et il est considéré comme le troisième lieu le plus saint de l’islam. C’est le lieu le plus saint du judaïsme, et il est vénéré par les Juifs comme le lieu des temples bibliques.

Selon l’accord mis en place après qu’Israël a capturé la Vieille ville de Jérusalem suite à la guerre de 1967, le site, connu pour les musulmans sous le nom de Haram al-Sharif, reste sous la garde religieuse de la Jordanie. Les Juifs ont le droit de visiter l’enceinte mais pas d’y prier. Le site, très sensible, s’est retrouvé au cœur de plusieurs épisodes de violence palestinienne au cours des dernières années, alors que certains accusaient Israël de vouloir modifier le statu quo. Israël a nié toute intention de changer l’accord en place.

L’année dernière, l’ambassadeur américain en Israël David Friedman a été au cœur d’une polémique après avoir accepté d’être photographié avec une image montrant le Dôme du Rocher retiré et remplacé par le temple juif.

L’ambassadeur américain en Israël David Friedman aux côtés d’un homme tenant un poster du Temple juif remplaçant le Dôme du rocher musulman sur le mont du Temple de Jérusalem lors d’une visite à l’ONG Achiya de Bnei Brak, le 22 mai 2018. (Autorisation : Kikar HaShabbat)

L’ambassade américaine avait présenté ses excuses et affirmé que l’image aérienne modifiée de Jérusalem avait été « placée devant » Friedman pour prendre une photographie lors d’une visite à une organisation à but non lucratif.

Friedman s’était dit horrifié en voyant la photo. « J’étais plus choqué que n’importe quel Palestinien », avait-il dit, en rappelant l’engagement américain à maintenir le statu quo au mont du Temple.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...