Jérusalem : une carrière à l’origine des pierres du Second Temple ?
Rechercher

Jérusalem : une carrière à l’origine des pierres du Second Temple ?

Les archéologues affirment que cette découverte peut les aider à recréer et à tester les anciennes méthodes décrites dans les sources bibliques

  • Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
    Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
  • Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
    Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
  • Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
    Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
  • Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
    Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
  • Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
    Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
  • Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)
    Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)

Des archéologues travaillant à Jérusalem ont découvert une carrière de pierres vieille de 2 000 ans, ainsi que plusieurs blocs de construction massifs à différents stades du processus de pré-construction, a annoncé dimanche l’Autorité israélienne des antiquités.

La grande carrière, découverte dans l’actuel parc industriel de Har Hotzvim, qui signifie « colline des carriers », date probablement du Ier siècle avant l’ère commune et aurait été active à l’époque du Second Temple de Jérusalem, selon les archéologues.

« Les projets de construction à grande échelle dans la Jérusalem antique, tels que le mont du Temple, nécessitaient une grande quantité de matériaux de construction et la capacité d’organiser et de coordonner l’extraction et le transport de milliers de blocs de construction vers la ville antique », a déclaré Moran Hagbi, directeur des fouilles pour le compte de l’Autorité israélienne des antiquités.

La carrière partiellement fouillée couvre environ 600 mètres carrés, mais les archéologues estiment qu’elle pourrait être au moins deux ou trois fois plus grande.

Les blocs de construction massifs qui en ont été extraits mesurent 1,5 x 2 mètres et constituent « une preuve claire de toutes les phases d’extraction et de préparation des pierres », a déclaré l’IAA dans un communiqué.

« Nous avons découvert de grands blocs de pierre carrés sur le point d’être détachés du substrat rocheux, avant d’être chargés et transportés vers la ville antique », a déclaré Hagbi, ajoutant que la carrière « présente une opportunité en or ; parce que certaines des pierres ont été laissées in situ de cette façon, nous pouvons copier les technologies anciennes et les expérimenter afin de recréer les processus par lesquels les pierres de construction ont été extraites. »

Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)

Les archéologues et les conservateurs prévoient maintenant d’essayer de recréer les anciennes méthodes utilisées pour détacher les blocs de pierre, ainsi que de tester l’efficacité des méthodes décrites dans les sources bibliques, a déclaré l’IAA.

L’excavation était une fouille de sauvetage avant la construction de nouveaux bâtiments dans le quartier.

Une carrière de pierre vieille de 2 000 ans découverte dans le quartier de Har Hotzvim à Jérusalem. (Shai Halevi, Autorité israélienne des antiquités)

« D’une manière symbolique, l’actuel boom du développement de Jérusalem nous offre l’occasion de faire des fouilles et des recherches sur les grands projets de construction de Jérusalem dans l’Antiquité. Avant que tout projet de développement ne débute à Jérusalem, nos archéologues sont appelés à fouiller et à examiner toute découverte ancienne, pour le bien des générations futures, » a déclaré le directeur général de l’Autorité israélienne des antiquités, Eli Escosido.

Har Hotzvim, situé au nord-ouest de Jérusalem, est le principal parc high-tech de la capitale pour les entreprises scientifiques et technologiques, parmi lesquelles figurent Intel, Teva, Cisco, Mobileye et Johnson and Johnson.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...