Rechercher

Jérusalem va créer deux stations de métro supplémentaires de et vers Tel Aviv

Les deux nouveaux arrêts, l'un à l'intersection des rues Jaffa et King George et l'autre près de HaTahana HaRishona, sont prévus pour 2030

Une maquette illustrant la nouvelle gare dans le centre de Jérusalem à l'horizon 2030, en novembre 2022. (Crédit: Israel Railways/Pelleg Architects)
Une maquette illustrant la nouvelle gare dans le centre de Jérusalem à l'horizon 2030, en novembre 2022. (Crédit: Israel Railways/Pelleg Architects)

Jérusalem s’apprête à élargir les lignes de métro de et vers Tel Aviv dans la capitale. Deux stations supplémentaires verront le jour dans le centre de Jérusalem, en plus de la gare Yitzhak Navon inaugurée en 2019.

Les nouvelles gares devraient entrer en service d’ici 2030, après que le Conseil national pour la planification et la Construction des infrastructures nationales a donné son approbation initiale au projet cette semaine, selon les médias israéliens, et a invité les commissions locales concernées et le public à formuler des commentaires.

Actuellement, la voie ferrée à destination et en provenance de Jérusalem commence et se termine à la station Yitzhak Navon, près du pont de Cordes, à l’entrée ouest de la ville, dans la zone connue sous le nom de « Jerusalem Gateway », où de nouveaux développements importants sont prévus dans les années à venir.

Le service étendu rejoindra une nouvelle station, Jerusalem Central, à l’intersection des rues Jaffa et King George, et se terminera à une station près du théâtre Khan, rue David Remez. Une gare était située à cet endroit dans le cadre de la ligne ferroviaire Jaffa-Jérusalem en 1892, mais elle a été fermée en 1998 et rouverte sous le nom de HaTahana HaRishona (la première gare), qui est utilisée comme un lieu culturel depuis 2013.

L’extension du service offrira également de meilleures connexions avec le train (lignes Bleue et Rouge) et le projet de téléphérique vers la Vieille Ville.

Les services passeront progressivement de deux ou trois trains par heure (et un train chaque heure la nuit) dans chaque direction à environ 13 trains par heure entre Tel Aviv et Jérusalem d’ici 2040, a rapporté mardi la Douzième chaîne.

La First Station de Jérusalem et le site proposé pour le nouveau terminus Jérusalem/Tel Aviv. (Crédit: The First Station)

Le budget de l’extension s’élève à 4,7 milliards de shekels et les travaux devraient commencer en 2024. Il s’agit d’un élément clé du plan stratégique 2040 de la compagnie de chemins de fer israélienne, pour le pays, qui a été dévoilé à l’été 2017 et qui promettait d’augmenter les trajets ferroviaires et le nombre de passagers de plus de 300 %.

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, a déclaré que les plans pour le service étendu seront entièrement approuvés dans les mois à venir, ajoutant que Jérusalem était « en pleine révolution ».

Les plans précédents pour Jérusalem comprenaient une connexion à une station adjacente au mur Occidental, qui devait porter le nom de l’ancien président américain, Donald Trump. Ces plans semblent avoir été abandonnés, bien que l’offre controversée de construire un téléphérique vers la Vieille Ville historique de Jérusalem progresse lentement.

Le projet de téléphérique – d’une valeur de 200 millions de shekels – approuvé par le gouvernement en novembre 2019, prévoit une voie de 1,4 kilomètre partant de la zone commerciale et de divertissement First Station à Jérusalem-Ouest, traversant une vallée principalement peuplée de Palestiniens de Jérusalem-Est, jusqu’à la porte Dung de la Vieille Ville, près du mur Occidental et du site archéologique de la Cité de David.

Une maquette illustrant une station sur le parcours du futur téléphérique qui s’étendra de la première gare de Jérusalem au mur Occidental dans la Vieille Ville. (Crédit: Autorité de développement de Jérusalem)

Les défenseurs du projet au ministère du Tourisme et à la municipalité de Jérusalem affirment que le téléphérique attirera les touristes et décongestionnera les murs de la Vieille Ville.

Ses opposants, en revanche, affirment que le projet est gênant et irresponsable sur le plan culturel et politique et que, plutôt que de résoudre le problème de la circulation, il ne fera que le déplacer vers le quartier de HaTahana HaRishona.

Sue Surkes a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.