Jessica Meir et ses collègues astronautes de retour sur Terre en pleine pandémie
Rechercher

Jessica Meir et ses collègues astronautes de retour sur Terre en pleine pandémie

La capsule, avec à son bord Jessica Meir – de confession juive –, Andrew Morgan et Oleg Skripotchka a atterri dans les steppes du Kazakhstan

Jessica Meir, membre d'équipage de la Station spatiale internationale et astronaute américaine de la NASA, salue alors qu'elle monte à bord du vaisseau spatial Soyouz MS-15 avant qu'il ne décolle à destination de l'ISS, le 25 septembre 2019, sur le cosmodrome de Baikonour loué à la Russie, au Kazakhstan. (Crédit : Maxim Shipenkov/Pool/AFP)
Jessica Meir, membre d'équipage de la Station spatiale internationale et astronaute américaine de la NASA, salue alors qu'elle monte à bord du vaisseau spatial Soyouz MS-15 avant qu'il ne décolle à destination de l'ISS, le 25 septembre 2019, sur le cosmodrome de Baikonour loué à la Russie, au Kazakhstan. (Crédit : Maxim Shipenkov/Pool/AFP)

Deux astronautes de la NASA et un cosmonaute russe sont revenus sur Terre vendredi de la Station spatiale internationale (ISS) au moment où la planète fait face à la pandémie du coronavirus.

La capsule, avec à son bord Jessica Meir – de confession juive –, Andrew Morgan et Oleg Skripotchka a atterri dans les steppes du Kazakhstan à 05H16 GMT, selon l’agence spatiale russe Roskosmos.

Il s’agit du premier retour sur Terre d’un équipage de l’ISS depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré en mars la pandémie globale du coronavirus.

« L’atterrissage a été réussi ! (…) Bienvenu à la maison Oleg Skripotchka, Andrew Morgan et Jessica Meir ! », s’est enthousiasmé Roskosmos sur son compte Twitter.

Même si le lieu de l’atterrissage pour ce trio est resté le même que pour les équipages précédents, dans les steppes à 147 km au sud-est de la ville kazakhe de Jezkazgan, la pandémie a imposé quelques modifications de la procédure.

Ainsi, les équipes chargées de l’accueil des spationautes ont été toutes testées au Covid-19 et obligées de porter des vêtements et des masques de protection.

Le lieu de départ habituel des spationautes vers leurs pays de résidence – l’aéroport de Karaganda, fermé comme des centaines d’autres aéroports à travers le monde en raison de Covid-19 – a également été modifié.

Ainsi, M. Skripotchka va regagner la Russie à bord d’un avion au départ du cosmodrome de Baïkonour, utilisé pour les lancements vers l’ISS.

Pour leur part, les astronautes de la NASA vont partir en direction des Etats-Unis à bord d’un avion depuis la ville de Kyzylorda, après un voyage de plusieurs heures en voiture.

L’ISS est un rare exemple de coopération internationale n’ayant pas été mise à l’arrêt par les tensions de ces dernières années entre la Russie et les pays occidentaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...