Jeux Paralympiques de Tokyo: Moran Samuel rapporte une 4è médaille à Israël
Rechercher

Jeux Paralympiques de Tokyo: Moran Samuel rapporte une 4è médaille à Israël

Le président Herzog a salué la rameuse, une ‘superwoman’; le nageur médaillé d'or Mark Malyar brise un nouveau record et s'inscrit en finales du 400 mètres nage libre

La rameuse Moran Samuel après avoir gagné une médaille d'argent aux Jeux paralympiques 2020 à Tokyo, le 29 août 2021. (Crédit : Lilach Weiss/Comité paralympique israélien)
La rameuse Moran Samuel après avoir gagné une médaille d'argent aux Jeux paralympiques 2020 à Tokyo, le 29 août 2021. (Crédit : Lilach Weiss/Comité paralympique israélien)

La rameuse Moran Samuel a remporté la quatrième médaille israélienne aux Jeux paralympiques dans l’épreuve individuelle du skiff en handi-aviron chez les femmes, s’emparant de la médaille d’argent.

Samuel, âgée de 39 ans – elle avait été membre de l’équipe nationale de basket israélienne jusqu’en 2006, année où elle avait perdu l’usage de ses jambes suite à une blessure à la colonne vertébrale – a été l’une des athlètes à porter le drapeau lors de l’événement international. Elle avait gagné la médaille de Bronze lors des Olympiades de Rio, il y a cinq ans, et une autre médaille de bronze au cours de l’édition de 2019 des championnats du monde de sa discipline à Ottensheim, en Autriche.

Dimanche, Samuel a enregistré un chrono de 11:18.39, derrière la norvégienne Birgit Skarstein qui s’est hissée sur la première marche du podium. La française Nathalie Benoit est médaille de bronze.

S’exprimant au micro de la station Radio 103FM, Samuel a déclaré être heureuse d’être parvenue à décrocher l’Argent après la médaille de Bronze remportée au Brésil.

« J’avais promis à mes enfants que maman rapporterait une médaille », a déclaré cette mère de deux enfants. « Cette épreuve de la matinée a été dure, avec des vents qui ne nous ont pas permis de briser un record du monde, mais la course a été une belle course et les résultats sont là ».

Le président Isaac Herzog a félicité Samuel dans un communiqué, évoquant une « superwoman » et ajoutant que la trentenaire « relève de manière si impressionnante tous les défis de la vie. Nous sommes fiers de vous, Moran! »

Pour sa part, le rameur Shmuel Daniel a fini sixième et dernier de l’épreuve individuelle masculine de handi-aviron – comme cela a été le cas également de l’équipe israélienne lors de la finale des 2 000 mètres. Cette équipe était constituée de quatre membres.

Dimanche également, le nageur paralympique israélien Mark Malyar — médaillé d’or vendredi et qui a brisé un record du monde vendredi – a encore fait exploser un record pendant l’épreuve masculine du 400 mètres nage libre avec un chrono de 4:41.82. Il se qualifie ainsi pour la finale.

La rameuse Moran Samuel après avoir gagné une médaille d’argent aux Jeux paralympiques 2020 à Tokyo, le 29 août 2021. (Crédit : Lilach Weiss/Comité paralympique israélien)

De leurs côtés, en natation, les Israéliens Veronika Guirenko et Bashar Halabi ne sont pas parvenus à se qualifier pour les finales de leurs catégories respectives. Halabi est devenu le tout premier athlète druze à se présenter sous les couleurs israéliennes aux Jeux olympiques ou paralympiques.

Jusqu’à présent, l’État juif a remporté deux médailles d’Or et deux médailles d’Argent à Tokyo – surpassant son bilan des J.O de Rio en 2016, où il avait gagné trois médailles de Bronze.

Samedi, le nageur Ami Omer Dadaon a arraché l’Argent dans l’épreuve masculine individuelle du 150 mètres quatre nages. Dadaon a terminé sa course en deux minutes et 29,48 secondes. C’est le russe Roman Zhdanov qui a gagné l’Or et le japonais Takayuki Suzuki s’est emparé du Bronze.

Le nageur israélien Ami Dadadon montre la médaille d’Argent remportée aux Jeux paralympiques de Tokyo, le 28 août 2021. (Crédit : Lilach Weiss/Comité paralympique israélien)

Dadaon, 20 ans, est atteint de paralysie cérébrale. Sa mère Yaffa a expliqué à la Douzième chaîne : « Tout le monde est heureux et nous sommes fous de joie. Il est notre fierté. Il a toujours cru en lui et il a toujours rêvé d’une médaille olympique ».

Elle a noté que Dadaon allait prendre part à d’autres épreuves. « Nous espérons tous qu’il reviendra en Israël avec d’autres médailles », a-t-elle ajouté avec enthousiasme.

Dadaon avait gagné trois médailles d’Or lors des championnats d’Europe organisés au Portugal en 2021 dans les épreuves du 50 mètres, du 100 mètres et du 200 mètres nage libre.

Le nageur paralympique israélien Mark Malyar participe à la finale du 200 mètres quatre nages individuel masculin aux Jeux de Tokyo, le 27 août 2021. (Crédit : Lilach Weiss/Comité paralympique israélien)

Pour sa part, Malyar, 21 ans, avait remporté la finale du 200 mètres quatre nages individuel masculin dans la catégorie SM7 après avoir terminé avec un chronomètre de 2:29.01. L’Ukrainien Andrii Trusov a gagné l’Argent, tandis que le Colombien Carlos Serrano Zárate a décroché le Bronze.

Cela avait été la deuxième médaille d’or pour Israël en natation paralympique en trois jours, ce qui n’était plus arrivé depuis 2004.

Mercredi, Iyad Shalabi avait remporté le 100 mètres dos dans la catégorie S1, devenant ainsi le premier Arabe israélien à remporter une médaille, que ce soit aux Jeux paralympiques ou aux Jeux olympiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...