JO : Déception pour la nageuse Anastasia Gorbenko et le judoka Sagi Muki
Rechercher
JO TOKYO 2020

JO : Déception pour la nageuse Anastasia Gorbenko et le judoka Sagi Muki

Contre toute attente, Gorbenko avait atteint la finale du 100 mètres dans une série victorieuse sans précédent ; Mukli s'incline de manière inattendue, brisant son rêve de médaille

A gauche, Anastasya Gorbenko (Crédit : Jonathan NACKSTRAND / AFP) et, à droite, Sagi Muki (Crédit : Amit Shisel/Israel Olympic Committee)
A gauche, Anastasya Gorbenko (Crédit : Jonathan NACKSTRAND / AFP) et, à droite, Sagi Muki (Crédit : Amit Shisel/Israel Olympic Committee)

La déception a dominé du côté des athlètes israéliens à Tokyo, dans la matinée de mardi. La nageuse Anastasia Gorbenko n’est pas parvenue à se distinguer de manière significative dans deux épreuves après avoir offert une performance sans précédent pendant tout le tournoi, et le judoka Sagi Muki s’est incliné, de son côté, de manière inattendue au cours des 16e de finales dans sa discipline.

Lors des demi-finales du 200 mètres quatre nages en individuel – une épreuve considérée comme le point fort de Gorbenko –, la nageuse israélienne est arrivée cinquième dans sa série et dixième au classement général, terminant l’épreuve en 2:20:70. Elle ne s’est donc pas qualifiée pour la finale.

Elle a aussi terminé cinquième aux 100 mètres en dos crawlé avec un chrono de 59.53 secondes – même si sa participation à cette épreuve est en elle-même un résultat remarquable pour cette jeune sportive de haut-niveau âgée de 17 ans.

Après les deux épreuves, Gorbenko a expliqué que celles-ci, effectuées dans la foulée, avaient été difficiles – le délai les séparant ne lui ayant pas permis de se reposer. Elle a ajouté qu’elle était fière d’être entrée dans l’histoire.

« Cela a été difficile de prendre part au 100 mètres dos crawlé, puis immédiatement après au 200 mètres quatre nages. C’est probablement ce court délai entre les deux qui a été dur pour moi. Je vais essayer de faire mieux la prochaine fois », a confié Gorbenko à la Chaîne sportive, mardi, après les deux épreuves.

Gorbenko aura toutefois ouvert une nouvelle page de l’histoire en atteignant cette finale. Seuls deux nageurs israéliens avant elle avaient réussi à s’aligner sur le départ d’une finale olympique : Eitan Orbach à Sydney, en l’an 2000 (il avait finalement occupé la 8e place du classement) et Yaakov Toumarkin lors des Olympiades de Londres, en 2012 (il s’était classé septième). Gorbenko est la toute première femme à atteindre ce niveau de compétition.

« Je suis heureuse d’avoir été la première à y arriver et j’espère que je ne serai pas la dernière », a-t-elle déclaré.

L’Israélienne Anastasya Gorbenko lors de l’épreuve du 200 mètres nage libre en individuel lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020 au Centre aquatique de Tokyo, le 26 juillet 2021. (Crédit : Odd ANDERSEN / AFP)

Mardi également, le judoka Sagi Muki – considéré comme l’un des favoris des Jeux olympiques dans sa discipline – s’est incliné face à l’Autrichien Shamil Borchashvili en huitième de finales après un combat qui a duré plus de huit minutes.

Il avait remporté son premier combat dans la matinée contre le Brésilien Eduardo Yudy Santos.

Muki a fait part de sa déception après sa défaite, ajoutant qu’il était conscient d’avoir fait de son mieux.

« La journée a été difficile », a-t-il déclaré lors d’un entretien accordé après avoir été vaincu. « Cela a été un combat très serré mais je n’ai pas su le gagner. Bien sûr, je ne voulais pas que les choses se terminent ainsi mais je sais néanmoins que j’ai tout donné. »

L’Israélien Sagi Muki (en blanc) et le Brésilien Eduardo Yudy Santos lors de leur combat de judo dans la catégorie des moins de 81 kilos aux Jeux olympiques de Tokyo, au Nippon Budokan de Tokyo, le 27 juillet 2021. (Crédit : Jack GUEZ / AFP)

Le ministre israélien de la Culture et des Sports Chili Tropper a déclaré que même si ces défaites étaient décevantes, il croyait encore que l’État juif remporterait des médailles.

« C’est une déception, pour dire la vérité. Mais si on regarde l’image d’ensemble, notre délégation est en très bonne position », a confié le ministre à la station Radio 103FM. « L’atmosphère est globalement très bonne ici et j’espère réellement que nous allons ramener des médailles à la maison. »

Saeid Mollaei — qui représente la Mongolie après avoir quitté l’équipe iranienne au cours des Championnats du monde en 2019, un départ au cours duquel il avait révélé qu’il lui avait été demandé de perdre des matchs et de se retirer de la compétition pour ne pas avoir à affronter des Israéliens – a battu Didar Khamza, du Kazakhstan, se qualifiant pour le tour suivant. Mollaei et Muki auraient pu combattre sur le tatami en demi-finale si les deux athlètes avaient continué sur leur même lancée victorieuse.

Une autre judoka israélienne, Gili Sharir, a été sortie de la compétition après avoir perdu son premier combat contre l’Australienne Katharina Haecker.

L’Australienne Katharina Haecker (en blanc) et l’Israélienne Gili Sharir s’affrontent dans la catégorie des moins de 63 kilos aux Jeux olympiques de Tokyo, au Nippon Budokan de Tokyo, le 27 juillet 2021. (Crédit : Franck FIFE / AFP)

Autre résultat décevant au judo survenu dans la journée de lundi : Timna Nelson-Levy et Tohar Butbul se sont qualifiés pour les quarts de finale avant de quitter la compétition au cours du repêchage.

Butbul avait remporté ses deux premiers combats après que ses rivaux – un Algérien et un Soudanais – s’étaient tous les deux retirés pour éviter d’affronter l’Israélien.

Le Canadien Arthur Margelidon et l’Israélien Tohar Butbul pendant une épreuve dans la catégorie des moins de 73 kilos aux Jeux olympiques d’été de Tokyo, au Japon, le 26 juillet 2021. (Crédit : AP Photo/Vincent Thian)

La nageuse Andi Murez a raté de peu sa qualification en demi-finales de l’épreuve féminine du 200 mètres nage libre en arrivant 19e (seules les 16 premières nageuses pouvaient se hisser au stade suivant de la compétition) en enregistrant un chrono de 1:58.97.

Par ailleurs, les frères israéliens Shachar et Ran Sagiv ont terminé 20e et 35e de l’épreuve masculine de triathlon.

Le vététiste Shlomi Haimy s’est adjugé la 33e place dans l’épreuve masculine.

L’Israélien Shlomi Haimy pendant l’épreuve masculine de VTT lors des Jeux olympiques de Tokyo sur le parcours d’Izu, au sud de Tokyo, le 26 juillet 2021. (Crédit : GREG BAKER / AFP)

Au badminton, Misha Zilberman a été battu par Mark Caljouw, des Pays-Bas, sur un score de 1 à 2 après avoir gagné son premier match.

La qualification de Zilberman dépendra du résultat de la prochaine rencontre qu’il doit encore disputer.

Par ailleurs, les Israéliens continuent à concourir en planche à voile. Yoav Cohen et Katy Spychakov sont tous les deux à la cinquième place dans le classement masculin et féminin, après six épreuves sur douze.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...