Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

John Cusack refuse d’être « l’antisémite de la semaine », nommé par Stop Antisemitism

Le groupe Stop Antisemitism a désigné l'acteur comme son "Antisémite de la semaine" pour avoir nié que le Hamas avait commis des viols lors des massacres du 7 octobre

John Cusack lors de la première de 'Chi-Raq' au 66e Festival international du film de Berlin, le 16 février 2016. (Crédit :  taniavolobueva/Shutterstock.com)
John Cusack lors de la première de 'Chi-Raq' au 66e Festival international du film de Berlin, le 16 février 2016. (Crédit : taniavolobueva/Shutterstock.com)

L’acteur américain John Cusack a riposté aux accusations d’antisémitisme proférées à son encontre, cette semaine, sur les réseaux sociaux par le groupe Stop Antisemitism.

L’organisation avait déclaré, dimanche, que Cusack était son « Antisémite de la semaine » après le partage, par l’acteur, de publications qui niaient les viols commis par le Hamas pendant son attaque meurtrière dans le sud d’Israël, le 7 octobre. 1 200 personnes, en majorité des civils dont la plus jeune avait 10 mois, avaient été brutalement assassinées et 253 autres personnes, dont le plus jeune a un an aujourd’hui, avaient été prises en otage au cours d’un assaut perpétré dans les communautés du sud d’Israël.

Il avait aussi relayé des posts qui affirmaient que le Hamas était une organisation caritative ou accusant Israël d’avoir aidé à créer le Hamas pour en tirer des bénéfices.

Cusack a partagé des dizaines de posts par jour sur X, anciennement Twitter – un grand nombre d’entre eux accusent Israël d’être en train de commettre un génocide à Gaza. L’acteur a aussi présenté de nombreuses publications montrant des Juifs exprimant des convictions anti-israéliennes pour lui permettre de justifier son point de vue.

Parmi les multiples tweets partagés par Cusack et qui niaient les viols massifs perpétrés par les terroristes, le 7 octobre, un post de blog du journaliste Jonathan Cook, qui vit à Nazareth et qui a accusé Israël d’avoir menti concernant ces violences sexuelles – malgré les nombreuses preuves et autres témoignages qui ont été recueillis par la police.

Des survivantes et des membres du service de recherche et de secours de ZAKA, qui ont passé des semaines à rassembler les corps sans vie et à identifier les victimes du 7 octobre ont notamment évoqué ces viols commis à grande échelle – qui apparaissent également sur des images filmées par les terroristes pendant le massacre.

Des récits portant sur des viols en captivité ont également été racontés par les otages qui ont retrouvé la liberté pendant une brève pause dans les combats à Gaza, au mois de novembre.

Cook a affirmé que les membres de ZAKA mentaient sur ces viols, basant ses accusations sur le fait que ces secouristes sont, selon lui, « des extrémistes religieux juifs ». Si la majorité des membres de la ZAKA sont des ultra-orthodoxes, cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont extrémistes et Cook n’a pas expliqué dans quelle mesure cette description de sa part était la preuve qu’ils étaient indignes de confiance.

Un autre post partagé par l’acteur était une citation de Mark Twain disant : « Je n’ai jamais souhaité la mort d’un homme mais il m’est arrivé de lire certaines nécrologies avec un grand plaisir ».

Cusack a qualifié le post, sur X, de Stop Antisemitism à son sujet de « ramassis de mensonges » dans un commentaire ultérieurement supprimé par ses soins. Dans un autre commentaire – qui n’a pas été supprimé – l’acteur a accusé Stop Antisemitism de « tenter de propager [des mensonges] pour détourner notre attention ».

Mardi, Stop Antisemitism a écrit sur Twitter que l’organisation « s’en tient sans équivoque à sa décision de désigner John Cusack comme ‘l’antisémite de la semaine’, » ajoutant qu’il était évident, aux yeux du groupe, que l’acteur « n’a tiré aucune leçon de ses excuses présentées en 2019 après le partage d’un dessin qui mettait en avant des tropes dangereux au sujet ‘du contrôle juif’ et de l’argent ».

Ce dessin représentait une main géante, avec une étoile de David, en train d’écraser des hommes avec la légende : « Pour savoir qui vous contrôle, contentez-vous de déterminer qui vous ne pouvez pas critiquer ».

La citation, souvent attribuée à tort au philosophe français Voltaire, au 17e siècle, a été prononcée, en réalité, par le suprémaciste blanc Alfred Strom.

Cusack a également partagé une vidéo du musicien de Pink Floyd Roger Waters, largement connu pour ses diatribes anti-Israël et antisémites, une publication où il appelait « à un cessez-le-feu [à Gaza] maintenant, aujourd’hui, ce matin ».

Roger Waters, lors du coup d’envoi de sa tournée « This Is Not A Drill » en Allemagne, au Barclays Arena à Hambourg, le 7 mai 2023. (Crédit : Daniel Bockwoldt/dpa via AP)

Variety a annoncé mardi que la maison de disques BMG a récemment mis fin à son contrat avec Waters en raison des propos antisémites tenus par ce dernier et des paroles incendiaires qu’il avait prononcées sur la guerre en Ukraine – disant que Kiev avait provoqué Moscou.

Comme Cusack, Waters a publié des tweets accusant Israël de génocide et se réjouissant de la requête déposée par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice, qui relayait la même accusation.

Un mois après le massacre du 7 octobre, Waters refusait encore de condamner l’attaque, disant que « nous ne savons pas ce qu’a fait le Hamas » – et ce malgré le nombre de preuves, de témoignages, de vidéos filmées et diffusées en ligne par le groupe terroriste lui-même.

Il avait aussi affirmé que ce que le Hamas avait fait était justifié et que le groupe était « dans l’obligation, légalement et moralement, de résister à l’occupation depuis 1967. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.