Jon Stewart s’amuse de l’antisémitisme de Trump
Rechercher

Jon Stewart s’amuse de l’antisémitisme de Trump

Le président avait déclaré : "Je suis la personne la moins antisémite que vous verrez de votre vie", l'ancien animateur a rétorqué, "Je ne pense pas que ça soit vrai, il a dit cela à un type qui portait une kippa"

Jon Stewart sur The Late Show avec Stephen Colbert, 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Jon Stewart sur The Late Show avec Stephen Colbert, 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)

JTA – Jon Stewart n’est pas certain que Donald Trump aime les Juifs.

Sur le plateau de Stephen Colbert, le Late Show, ce lundi, l’ancien animateur du Daily Show a débité l’un de ses typiques monologues, critiquant l’ancien président pour ses mensonges en séries. Stewart à évoqué le mensonge de Trump sur le taux de criminalité, ainsi que sur la taille de son collège électoral.

Mais pour Stewart, sa supercherie « préférée » de Trump, c’était quand le président à fait taire un journaliste qui l’interrogeait sur l’antisémitisme. Durant une conférence de presse au début du mois, Jake Turx, du magazine Ami a demandé à interroger Trump sur la tendance grandissante des actes antisémites. Trump l’a interrompu, accusé de mentir et lui a demandé de s’asseoir.

Trump a ensuite rétorqué : « Je suis la personne la moins antisémite que vous verrez de votre vie ».

La réponse de Stewart ? « Je ne pense pas que cela soit vrai », a-t-il dit dans un accent yiddish, en regardant, faussement mal à l’aise, la caméra et en se grattant le cou.

Le journaliste juif Jake Turx s'exprime sur Fox News  le 17 février 2017 (Capture d'écran : YouTube )
Le journaliste juif Jake Turx s’exprime sur Fox News le 17 février 2017 (Capture d’écran : YouTube )

« Il a dit cela à un type qui portait une kippa », a poursuivi Stewart.

« Donald, vous n’êtes même pas la personne la moins antisémite de cette vidéo. »

Stewart s’est ensuite adressé aux médias et les a formés à la survie après leur « rupture » avec le président Trump.

« Donc j’ai entendu que Trump a rompu avec vous ? », a-t-il dit. « Ça pique un peu, n’est-ce-pas ? Vous pensiez finalement avoir rencontré votre âme-sœur : une pipelette aussi susceptibles et narcissique que vous. ET bien, c’est fini. »

« Bon vent, je dirais! Éjectez le vers le trottoir ! Les médias, c’est le moment revenir dans la danse. »

Le président américain élu Donald Trump pendant une conférence de presse à la Trump Tower de New York, le 11 janvier 2017. (Crédit: Spencer Platt/Getty Images/AFP)
Le président américain élu Donald Trump pendant une conférence de presse à la Trump Tower de New York, le 11 janvier 2017. (Crédit: Spencer Platt/Getty Images/AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...