Jordanie : le Premier ministre reconduit après les législatives
Rechercher

Jordanie : le Premier ministre reconduit après les législatives

La Commission électorale avait annoncé jeudi les résultats préliminaires législatives de mardi, confirmant un retour au Parlement des Frères musulmans, dont la coalition électorale a remporté 16 sièges

Le Premier ministre jordanien Hani Mulqi après la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement de Jordanie au palais royal, à Amman, le 1er juin 2016. (Crédit : AFP/Khalil Mazraani)
Le Premier ministre jordanien Hani Mulqi après la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement de Jordanie au palais royal, à Amman, le 1er juin 2016. (Crédit : AFP/Khalil Mazraani)

Le roi Abdallah II de Jordanie a reconduit dimanche le Premier ministre Hani Mulqi et l’a chargé de former un nouveau gouvernement, moins d’une semaine après des législatives marquées par un retour des Frères musulmans au Parlement.

« Le roi a accepté la démission du gouvernement de Hani Mulqi et l’a chargé de former un nouveau gouvernement », selon un communiqué du Palais royal.

Selon la coutume, le gouvernement présente sa démission après les élections législatives. Le roi peut reconduire le Premier ministre ou nommer un nouveau.

La Commission électorale avait annoncé jeudi les résultats préliminaires législatives de mardi, confirmant un retour au Parlement des Frères musulmans, dont la coalition électorale a remporté 16 sièges sur 130.

La majorité des sièges du futur Parlement qui jouit de pouvoirs limités, est revenue comme à l’accoutumée à des hommes d’affaires et des responsables de tribus loyaux à la monarchie.

Abdallah II avait désigné fin mai l’ancien ministre Hani Mulqi comme chef de gouvernement, après la dissolution du Parlement dont le mandat avait pris fin.

M. Mulqi, 65 ans, avait succédé à Abdallah Nsour qui avait démissionné ainsi que son cabinet après la dissolution du Parlement, conformément à la Constitution.

Ingénieur de formation, M. Mulqi avait occupé plusieurs postes à responsabilité, notamment dans les années 2000. Il avait été plusieurs fois ministre, de l’Eau, de l’Energie, des Affaires étrangères ou encore de l’Industrie.

Il a également été conseiller du roi et ambassadeur de Jordanie au Caire.

Il avait été aussi très impliqué dans les négociations avec Israël qui avaient débouché sur un traité de paix entre le royaume et l’Etat hébreu en 1994.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...