Jordanie : peine de mort pour l’auteur de l’attaque contre les Renseignements
Rechercher

Jordanie : peine de mort pour l’auteur de l’attaque contre les Renseignements

La cour de sûreté de l'Etat, à Amman, a "condamné à la mort par pendaison le criminel Mahmoud Macharfeh"

Vue d'Amman avec le drapeau jordanien flottant sur la ville (Crédit : Michal Shmulovich/Times of Israel)
Vue d'Amman avec le drapeau jordanien flottant sur la ville (Crédit : Michal Shmulovich/Times of Israel)

Un tribunal d’Amman a condamné à mort, jeudi, l’auteur d’une attaque contre un bureau des Renseignements jordaniens début juin au nord de la capitale. Cette attaque avait fait cinq morts, selon une source officielle.

La cour de sûreté de l’Etat a « condamné à la mort par pendaison le criminel Mahmoud Macharfeh qui a commis un acte terroriste contre le bureau des Renseignements », a rapporté l’agence Petra.

Ce Jordanien avait été arrêté par les forces de sécurité quelques heures après l’attaque le 6 juin qui a coûté la vie à cinq membres des services des renseignements dans leur bureau dans le camp de réfugiés palestiniens de Baqa’a, à 20 km au nord d’Amman.

L’attaque n’a pas été revendiquée et les autorités ont affirmé « privilégier la thèse d’un acte individuel et isolé ».

Jusqu’ici, la Jordanie a été relativement épargnée par les violences qui secouent ses voisins irakien et syrien. Mais le royaume participe depuis 2014 à la coalition internationale contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, conduite par les Etats-Unis.

Deux semaines après l’attaque contre le bureau des Renseignements, six militaires ont été tués dans un attentat suicide dans une région désertique frontalière de la Syrie, poussant le royaume à décréter « zones militaires fermées » les frontières avec la Syrie et l’Irak, où l’EI contrôle plusieurs régions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...