Jordanie : un prédicateur condamné pour incitation à la haine sur Facebook libéré
Rechercher

Jordanie : un prédicateur condamné pour incitation à la haine sur Facebook libéré

Après une année de prison pour un post Facebook d' "incitation à la haine contre le régime", l'islamiste Eyad Qunaibi est libre

Dr. Eyad Qunaibi (Crédit : Facebook/Eyad Qunaibi)
Dr. Eyad Qunaibi (Crédit : Facebook/Eyad Qunaibi)

Le prédicateur islamiste jordanien Eyad Qunaibi a été libéré mardi après avoir purgé près d’une année en prison pour « incitation à la haine contre le régime » dans un message sur son compte Facebook, a-t-on appris auprès de son avocat.

Eyad Qunaibi, 40 ans, avait été arrêté à la mi-juin avant d’être condamné en décembre à deux ans de prison. Sa peine avait été portée quelques semaines plus tard à trois ans en appel.

Mais lundi, la Cour de sûreté d’Etat a réduit cette peine à une année de prison que le prédicateur a déjà purgée, a indiqué à l’AFP son avocat Abdelkader al-Khatib.

Le prédicateur avait été jugé pour avoir posté sur son compte Facebook un message audio intitulé « La Jordanie au bord du gouffre ».

Il y critiquait notamment les liens entre la Jordanie et Israël, deux pays liés par un accord de paix, ainsi que « l’occidentalisation » de la société jordanienne.

Sa condamnation avait été critiquée par l’ONG Human Rights Watch (HRW), estimant que les propos de M. Qunaibi « ne préconisaient pas la violence ».

Les poursuites judiciaires comme celles engagées contre Qunaibi ne visent pas seulement les personnes concernées mais ont « un effet dissuasif plus large sur la liberté d’expression », avait alors estimé HRW.

Né au Koweït en 1975, M. Qunaibi avait obtenu en 2003 un doctorat en pharmacologie de l’université de Houston aux États-Unis.

En 2014, le numéro deux des Frères musulmans en Jordanie, Zaki Bani Irsheid, avait été condamné à un an et demi de prison, lui aussi pour un post sur Facebook dans lequel il avait critiqué les Emirats arabes unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...