Journées européennes de la culture juive: Des synagogues ouvertes au public
Rechercher

Journées européennes de la culture juive: Des synagogues ouvertes au public

Les lieux de culte, cimetières et hôpitaux juifs ouvriront leurs portes - ce qui est rare - au grand public dans 25 pays, le 1er septembre

L'intérieur de la synagogue portugaise d'Amsterdam illuminée par les bougies (Crédit :  CC BY-SA Massimo Catarinella, Wikimedia)
L'intérieur de la synagogue portugaise d'Amsterdam illuminée par les bougies (Crédit : CC BY-SA Massimo Catarinella, Wikimedia)

JTA — Certaines des plus belles synagogues européennes seront ouvertes au public lors de la 20e édition des Journées européennes annuelles de la culture juive.

Parmi les lieux de culte qui, le 1er septembre, accueilleront les visiteurs, la Synagogue portugaise de La Haye. Moins connue que la synagogue éponyme, plus large et plus ancienne, qui se situe à Amsterdam, ce lieu de culte du 18e siècle présente une architecture plus complexe, avec un dôme de verre qui recouvre ses deux bâtiments.

Le 1er septembre, la communauté juive libérale de Beth Jehoeda, qui utilise la synagogue, organisera un concert sous la canopée en verre, a fait savoir dans un communiqué l’organisation responsable du patrimoine juif de La Haye.

Au cours des événements organisés sur le Vieux continent, les visiteurs pourront prendre part à des visites guidées ou individuelles dans des synagogues généralement fermées au grand public pour des raisons sécuritaires, et ils pourront aussi se rendre dans des cimetières et même dans des hôpitaux juifs dans 25 nations européennes.

Ces événements cherchent à « combattre l’oubli collectif et à rendre au patrimoine juif sa dignité », a écrit le Conseil de l’Europe, coordinateur de ces Journées.

Au nord de la Haye, la synagogue de Bourtange, située dans la province néerlandaise de Friesland, présentera le vitrail de 200 ans qu’elle a reçu au mois de juin. Il appartenait à la synagogue d’Oude Pekela, aujourd’hui disparue.

Presque tous les Juifs de Friesland, qui avaient leurs propres coutumes et leur propre dialecte de Yiddish, ont été assassinés pendant la Shoah. La synagogue de Bourtange qui a accueilli, cette année, son deuxième mariage depuis la Shoah, présentera une exposition consacrée au camp nazi de Bergen-Belsen le 1er septembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...