Juifs viennois : la ville ignore l’incitation des Musulmans à l’antisémitisme
Rechercher

Juifs viennois : la ville ignore l’incitation des Musulmans à l’antisémitisme

La communauté juive porte plainte contre une caricature d’hommes en costume moyen-oriental versant de l'eau sur un haredi avec un drapeau israélien

Caricature antisémite et anti-israélienne partagée par un groupe pro-palestinien autrichien sur Facebook
Caricature antisémite et anti-israélienne partagée par un groupe pro-palestinien autrichien sur Facebook

La communauté juive de Vienne accuse le Bureau du procureur de la ville d’ignorer l’incitation antisémite de militants pro-palestiniens.

L’incitation à la haine a pris la forme d’une caricature publiée le mois dernier sur la page Facebook des organisateurs de la marche à Vienne de la Journée internationale Qods – un événement annuel tenu dans les villes à travers le monde depuis son lancement en Iran, comme une expression de solidarité avec les Palestiniens et de rejet du sionisme et d’Israël.

La caricature montre des hommes portant des costumes moyen-orientaux et un enfant versant de l’eau dans un trou, au fond duquel se trouve un Juif orthodoxe tenant un drapeau israélien, inquiet et en train de se noyer.

Une citation en turc accompagne le dessin, attribuée à Ruhollah Khomeini, feu le chef spirituel de la révolution islamique iranienne : « Si chaque musulman versait un verre d’eau sur Israël, Israël sombrerait. »

Les organisateurs de la marche du 11 juillet ont retiré la caricature suite à des plaintes de la communauté juive de Vienne dans les médias autrichiens.

Les politiciens de l’ensemble de la classe politique ont condamné la caricature, la qualifiant d’antisémite, et plusieurs partis ont déposé une plainte pénale pour incitation à la haine, mais le Bureau du procureur de Vienne a récemment décidé de clore l’affaire sans condamnations.

La caricature « n’était pas dirigée contre un groupe de personnes et ne constitue aucune infraction [pénale] », ont déclaré les procureurs, selon un communiqué publié la semaine dernière sur le site de la communauté.

« Cette argumentation et approche du procureur n’est malheureusement pas un cas isolé, » a écrit le président de la communauté, Oskar Deutsch, dans un communiqué intitulé « Le bureau du procureur de Vienne ignore l’incitation à l’antisémitisme. »

La communauté juive a appelé les autorités judiciaires à ordonner au Bureau du procureur d’enquêter.

Plus tôt cette semaine, le site Web de la communauté a reproduit un éditorial intitulé « La caricature incitative ne doit pas rester impunie » par DI Birol Kilic, président du Conseil de la Culture turc basé à Vienne.

La « caricature fasciste cléricale », écrit-il, « devrait sonner l’alarme » à Vienne, où « Théodore Herzl et Adolf Hitler ont vécu et ont réalisé, à travers leurs expériences à Vienne, leurs rêves en dehors de Vienne. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...