Jusqu’à 500 000 tweets négatifs sur George Soros chaque jour, selon l’ADL
Rechercher

Jusqu’à 500 000 tweets négatifs sur George Soros chaque jour, selon l’ADL

Selon l'Anti-Defamation League, les publications affirment principalement - sans preuve - que l'homme d'affaires finance les troubles agitant le pays après la mort de George Floyd

George Soros, fondateur et président de Open Society Foundations, avant la cérémonie de remise du prix Joseph A. Schumpeter à Vienne, en Autriche, le 21 juin 2019. (AP Photo/Ronald Zak)
George Soros, fondateur et président de Open Society Foundations, avant la cérémonie de remise du prix Joseph A. Schumpeter à Vienne, en Autriche, le 21 juin 2019. (AP Photo/Ronald Zak)

JTA — Des adeptes des théories du complot de droite soutiennent de plus en plus activement l’idée que George Soros financerait les récentes protestations et émeutes qui secouent actuellement les États-Unis après l’assassinat de George Floyd.

Selon l’Anti-Defamation League, « les propos agressifs à l’égard de Soros ont explosé sur les réseaux sociaux » cette semaine. Les tweets négatifs sur le milliardaire juif philanthrope sont passés de 20 000 quotidiennement le 26 mai à 500 000 par jour le 30 mai.

D’après l’ADL, les publications affirment globalement – sans preuve – que George Soros finance les émeutes à travers le pays. Il soutiendrait les Antifas, un terme désignant les militants anti-fascistes, que le président américain Donald Trump a rendu responsables des violences, également sans donner de preuves.

L’organisation de lutte contre l’antisémitisme a déclaré que les théories contre George Soros « peuvent servir de passerelle vers des relents antisémites qui rendent les juifs responsables des émeutes ».

Les gens qui publient des messages sur l’homme d’affaires incluent des soutiens importants de Trump comme la commentatrice de Twitter Candace Owens et l’acteur provocateur James Woods.

Le milliardaire né en Hongrie qui finance des causes progressistes aux États-Unis et dans le monde est le bouc-émissaire favori de la droite et en particulier des adeptes des théories du complot. Des récentes théories conspirationnistes ont affirmé qu’il encourageait la propagation de la Covid-19 afin de gagner de l’argent avec un futur vaccin et qu’il payait les manifestants de gauche.

En 2018, Trump avait tweeté que George Soros avait payé des manifestants opposés à la confirmation de la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême américaine.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a également réalisé une campagne publicitaire en 2017 critiquant le philanthrope. La campagne avait été considérée comme antisémite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...