Israël en guerre - Jour 65

Rechercher

Kerem Shalom déplacera ses résidents à Ashalim ; Nir Oz sera déplacé à Kiryat Gat

Les habitants de Kerem Shalom iront à Ashalim jusqu'à la fin de l'année scolaire, ceux de Nir Oz iront d'un kibboutz rural vers une ville jusqu'à la reconstruction de la communauté

Des terroristes du Hamas tirant sur des civils israéliens, à Kerem Shalom, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran X)
Des terroristes du Hamas tirant sur des civils israéliens, à Kerem Shalom, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran X)

Kerem Shalom, un kibboutz situé à la frontière de la bande de Gaza qui a été pris pour cible lors de l’assaut meurtrier du groupe terroriste du Hamas le 7 octobre, a accepté de transférer temporairement ses résidents dans la petite communauté d’Ashalim, dans le Neguev, et ce jusqu’à la fin de l’année scolaire en juillet au moins, ont rapporté mercredi les médias israéliens.

Selon un article diffusé sur la Douzième chaîne, les 144 enfants de cette communauté seront inscrits dans les écoles du conseil régional de Ramat HaNegev. Il s’agit du premier accord de ce type conclu avec Tekuma, l’organisme chargé de la réhabilitation du Neguev occidental dévasté.

La décision a été approuvée par 90 % des membres du kibboutz.

Kerem Shalom a été le théâtre de violents combats contre des terroristes qui ont envahi les lieux le 7 octobre. Huit membres de l’équipe de défense civile du kibboutz et un premier groupe de quatre soldats ont courageusement repoussé l’assaut.

Les combats dans la communauté ont duré des heures, et deux membres de l’équipe d’intervention ont été tués, ainsi que, au final, 12 soldats. Aucun membre de la communauté n’a été tué.

Les résidents déplacés des communautés ont jusqu’à présent été hébergés dans des hôtels, principalement près de la mer Morte et à Eilat, jusqu’à ce que des solutions d’hébergement temporaire soient mises en place pour la durée de la guerre, après quoi leurs maisons seront reconstruites.

Sur cette photo prise lors d’une visite des médias organisée par l’armée israélienne, un homme vérifie les taches de sang sur le sol d’une maison dans le kibboutz Nir Oz suite à l’attaque du 7 octobre par des terroristes du Hamas, le long de la frontière avec la bande de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Les membres du kibboutz Nir Oz, dévasté par le massacre perpétré par le Hamas, ont prévu de reloger les 130 familles du kibboutz dans le nouveau quartier de Carmei Gat, dans la ville de Kiryat Gat, dans le sud du pays, a rapporté mardi le quotidien Haaretz.

Cette communauté d’environ 400 personnes, située à trois kilomètres de la frontière de Gaza, a perdu près de la moitié de sa population lors de l’attaque surprise du Hamas. Plus de 100 habitants et une quinzaine de travailleurs agricoles étrangers ont été tués au cours de l’assaut, et près de 80 ont été pris en otage, a déclaré un porte-parole militaire.

Pres d’un tiers des 243 otages confirmés dans la bande de Gaza viennent donc de Nir Oz.

Des membres du kibboutz ont visité le quartier dimanche pour organiser le déménagement dans les nouveaux bâtiments.

« Nous avons réalisé qu’il nous fallait quitter l’hôtel, et que nous avions trois conditions : [que le nouvel endroit soit à] une heure de route du kibboutz, pas à la frontière [de Gaza], et que tout le monde puisse se retrouver », a déclaré Eren Shapir, qui est marié à un membre du kibboutz.

« Tout le monde était d’accord sur le fait qu’il ne s’agissait pas de trouver le meilleur endroit, mais d’en trouver un où nous pourrions nous installer immédiatement », a-t-il ajouté, précisant que la date butoir pour le déménagement serait la première nuit de la fête juive des lumières, Hanoukka, le 7 décembre : « Ce sera la victoire de la lumière sur l’obscurité. »

Le reportage note que ce déplacement vers de grands immeubles d’habitation en zone urbaine constituerait un bouleversement pour les habitants, habitués à des espaces ouverts et à un mode de vie communautaire. De plus, plusieurs membres du kibboutz qui étaient employés par la communauté se sont retrouvés sans emploi après avoir été contraints de fuir.

La municipalité de Kiryat Gat aurait promis de fournir l’espace et les bâtiments qui permettront au kibboutz de reprendre ses activités communautaires.

Des dizaines de communautés ont été forcées d’évacuer au début de la guerre, qui a été déclenchée le 7 octobre lorsque des hordes de terroristes du Hamas en provenance de Gaza ont envahi Israël, massacrant 1 400 personnes, pour la plupart des civils, et enlevant au moins 240 hommes, femmes et enfants, qui sont retenus en captivité à Gaza. L’attaque s’est déroulée sous le couvert de milliers de roquettes tirées sur les agglomérations israéliennes. Israël a répondu par une campagne militaire et a promis d’éradiquer le Hamas, qui dirige la bande de Gaza depuis 2007.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.