Khamenei appelle à un front étudiant uni contre Israël et les Etats-Unis
Rechercher

Khamenei appelle à un front étudiant uni contre Israël et les Etats-Unis

Le dirigeant iranien a aussi promis à ses soldats de ne jamais se coordonner avec les troupes américaines en Syrie

Ali Khamenei lors d'une réunion le 17 février 2014 à Téhéran (Crédit : Site officiel de Khamenei/AFP)
Ali Khamenei lors d'une réunion le 17 février 2014 à Téhéran (Crédit : Site officiel de Khamenei/AFP)

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a exhorté dimanche les étudiants musulmans du monde entier à s’unir contre les Etats-Unis et Israël, et a promis de ne jamais se coordonner avec les militaires américains sur le champ de bataille syrien.

Dans un tweet publié sur son compte anglophone, le dirigeant iranien « a conseillé » aux associations étudiantes musulmanes de former un « front uni anti-américain et antisioniste ».

Khamenei a également appelé les étudiants musulmans à « lancer des campagnes informatiques pour s’opposer aux politiques des Etats-Unis et du régime sioniste ».

D’autre part, le dirigeant iranien a rejeté toute « coordination » avec les Etats-Unis sur les questions régionales, notamment la Syrie, et « résistera » jusqu’au bout à l’ennemi, a rapporté dimanche son site officiel.

Des Irakiens sur le drapeau israélien montrent une banderole portant la photo du Guide suprême iranien, l'Ayatollah Ali Khamenei, pendant qu'ils participent à la Journée al-Quds (Jérusalem), à Bagdad, le 1er juillet 2016. (Crédit : AFP/Ahmad al-Rubaye)
Des Irakiens sur le drapeau israélien montrent une banderole portant la photo du Guide suprême iranien, l’Ayatollah Ali Khamenei, pendant qu’ils participent à la Journée al-Quds (Jérusalem), à Bagdad, le 1er juillet 2016. (Crédit : AFP/Ahmad al-Rubaye)

Evoquant des déclarations américaines selon lesquelles Washington voudrait des négociations et une coordination à propos des questions régionales, notamment la Syrie, Khamenei a affirmé : « Nous ne voulons pas d’une telle coordination car son principal objectif est d’arrêter la présence de l’Iran dans la région. »

L’Iran et la Russie soutiennent le combat du président Bashar el-Assad contre les rebelles armés et les jihadistes, dont ceux de l’Etat islamique.

« Par devoir religieux et moral, tant que j’aurai un souffle de vie dans mon corps, je résisterai » face aux ennemis de la Révolution [islamique], a déclaré le numéro un iranien devant des milliers d’étudiants reçus samedi soir pour la rupture du jeûne du Ramadan.

Il a de nouveau critiqué les Etats-Unis pour leur attitude dans les négociations nucléaires. Les responsables iraniens affirment en effet qu’ils ne respectent pas leurs engagements et ne font pas le nécessaire pour rassurer notamment les banques internationales qui craignent des mesures de punition dans le futur en cas de relations avec l’Iran.

« Dans l’affaire nucléaire, il a été prouvé que les Etats-Unis, aussi bien le gouvernement que le Congrès, continuent leurs hostilités contre le peuple iranien », a-t-il affirmé, appelant à la vigilance face à « un tel ennemi ».

« Ceux qui croient que pour développer le pays il faut trouver refuge auprès de l’Occident ont perdu la raison », a-t-il ajouté.

Vendredi, un conseiller de Khamenei avait prédit que les Etats-Unis se désintégreraient dans le prochain quart de siècle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...