Knoll : Castaner appelle les adhérents LREM à participer à la marche blanche
Rechercher

Knoll : Castaner appelle les adhérents LREM à participer à la marche blanche

"Je pense que c'est aussi notre place", a déclaré le délégué général de LREM sur France Inter

Christophe Castaner, à l'Elysée le 21 mars 2018. (Crédit : AFP / LUDOVIC MARIN)
Christophe Castaner, à l'Elysée le 21 mars 2018. (Crédit : AFP / LUDOVIC MARIN)

Christophe Castaner, délégué général de La République en marche, a appelé mardi les adhérents LREM à participer à la « marche blanche » organisée mercredi en hommage à Mireille Knoll, l’octogénaire juive brûlée dans son appartement à Paris.

Deux suspects ont été mis en examen pour « homicide volontaire » à caractère antisémite et écroués dans l’enquête sur le meurtre vendredi de cette femme de 85 ans qui avait échappé de justesse à la rafle des Juifs du Vel d’Hiv’ de juillet 1942.

Le Crif et plusieurs autres organisations ont appelé à participer à une « marche blanche » en hommage à la victime mercredi à 18H30 à Paris.

« Je pense que c’est aussi notre place, parce que jamais aucun geste antisémite ne peut être accepté et celui qui conduit à assassiner une dame âgée sans autre raison que celle qu’elle soit juive est totalement inacceptable », a déclaré le délégué général de LREM sur France Inter.

Emmanuel Macron a exprimé sur Twitter son « émotion devant le crime épouvantable commis contre Mme Knoll » et réaffirmé sa « détermination absolue à lutter contre l’antisémitisme ».

M. Castaner a pointé un antisémitisme d’une nouvelle forme « parce qu’il est banalisé, il est quotidien, il n’est pas fondé sur ces mythes que nous connaissions, ce mythe du riche, tous ces mythes de la propagande qu’on a connus pendant de longues années. Il est tout simplement aujourd’hui organisé autour du refus de la différence ».

« La laïcité, la force de la laïcité, c’est certes le droit de ne pas croire, mais c’est aussi garantir le droit de croire et quel que soit le choix religieux », a souligné le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...