La basilique de la Transfiguration épargnée par l’incendie dans le nord
Rechercher

La basilique de la Transfiguration épargnée par l’incendie dans le nord

Près de 4 000 m2 d'arbustes, de ronces et d'arbres sont partis en fumée dans une forêt en contrebas du mont Tabor

La basilique de la Transfiguration, dans le nord d'Israël. (Crédit photo : gugganij / CC BY-SA 3.0)
La basilique de la Transfiguration, dans le nord d'Israël. (Crédit photo : gugganij / CC BY-SA 3.0)

Un incendie dans le nord d’Israël qui menaçait la basilique de la Transfiguration, un lieu saint chrétien, a finalement été éteint sans qu’aucun dommage sur le bâtiment n’ait été rapporté, ont indiqué dimanche les pompiers.

L’incendie n’était pas d’origine criminelle, selon la police. Il a débuté jeudi dans une forêt en contrebas du mont Tabor au sommet duquel se trouve la basilique et a été éteint vendredi.

Mais « des petites reprises de feux ont lieu ça et là et les équipes sur le site s’en occupent », a précisé à l’AFP David Peretz, le porte-parole des pompiers.

« La basilique n’a pas été endommagée », a-t-il ajouté, indiquant que près de 4 000 m2 d’arbustes, de ronces et d’arbres étaient partis en fumée.

La basilique de la Transfiguration a été bâtie par les Franciscains en 1924 à l’endroit où s’est produite la transfiguration de Jésus, près de Nazareth, selon la tradition chrétienne.

Des centaines de milliers de pèlerins visitent cette église chaque année, d’après la Custodie de Terre sainte, qui gère la basilique.

La Custodie avait jugé que la propagation du feu vers le sommet du mont était une « conséquence directe de la négligence de l’État en ce qui concerne les infrastructures de base du mont Tabor ».

La basilique n’est pas reliée à l’eau courante ni au tout-à-l’égoût.

« Depuis des années, les églises chrétiennes ont mis en garde les autorités et demandé une alimentation en eau vers le sommet de la montagne, comme le prévoit la loi », avait déploré la Custodie.

Un porte-parole de l’Autorité israélienne de l’eau a répondu que c’était à l’église de couvrir les coût de ce type d’infrastructures et non à l’Etat.

La semaine dernière, Israël a enregistré des températures record, accompagnées de vents secs et de sécheresse. Les incendies se sont multipliés dans le pays, entraînant l’évacuation de centaines de personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...