Israël en guerre - Jour 200

Rechercher
Analyse

La bataille pour succéder à Abbas pourrait causer la chute de l’AP – experts

Malgré l'expiration de son mandat en 2009 et l'absence depuis d'élections, Mahmoud Abbas est resté en place, voyant sa popularité (très) fortement décroître au fil des années

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas fait des déclarations aux médias avec le président américain après leur rencontre dans la ville de Bethléem en Cisjordanie, le 15 juillet 2022. (Crédit : MANDEL NGAN/AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas fait des déclarations aux médias avec le président américain après leur rencontre dans la ville de Bethléem en Cisjordanie, le 15 juillet 2022. (Crédit : MANDEL NGAN/AFP)

La bataille pour succéder au président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas pourrait provoquer des manifestations de masse, leur répression et la disparition de l’Autorité palestinienne, a déclaré mercredi l’institut International Crisis Group (ICG).

Abbas, 87 ans, est à la tête de l’AP depuis 2005, avec un mandat qui devait normalement s’achever en 2009. Il est également à la tête de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et du parti Fatah.

Malgré l’expiration de son mandat et l’absence depuis d’élections, Mahmoud Abbas est resté en place, voyant sa popularité (très) fortement décroître au fil des années.

Selon un rapport de l’ICG, le dirigeant, dont la santé est dite fragile (Abbas est un gros fumeur), n’a pas désigné de dauphin et « a vidé de leur substance les institutions » chargées de sa succession.

La tenue d’élections pour élire son remplaçant est l’option « la moins probable », juge le centre de réflexion basé à Bruxelles.

En conséquence, il est « peu clair qui lui succédera et de quelle manière », estime-t-il, prévenant que toute désignation improvisée à la dernière minute « tournerait au vinaigre ».

Pour l’ICG, l’un des scénarios possibles est le déclenchement de « manifestations massives » dans les Territoires palestiniens, des « violences et même la chute de l’Autorité palestinienne ».

Des Palestiniens brandissent des pancartes en arabe sur lesquelles on peut lire « entre l’Autorité (palestinienne) et l’armée (israélienne) », dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 3 juillet 2021, alors qu’ils protestent contre l’Autorité palestinienne suite à la mort du militant Nizar Banat, détenu par les forces de sécurité de l’AP. (Crédtit : Abbas Momani/AFP)

Après avoir annoncé en 2021 des élections présidentielle et législatives, Abbas les a annulées arguant que leur tenue n’était pas « garantie » à Jérusalem-Est. Des analystes, si ce n’est tous les analystes, y ont vu sa peur de voir le Fatah perdre face au Hamas, le groupe terroriste islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza.

Les forces de sécurité et de secours sur les lieux d’une attaque terroriste meurtrière à Neve Yaakov, à Jérusalem, le 27 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Dans son rapport, l’ICG évoque le chef des renseignements de l’AP Majid Faraj et le ministre des Affaires civiles Hussein al-Cheikh, placé par Mahmoud Abbas au sein de l’OLP comme numéro deux.

Bien que perçus comme influents au sein de l’AP et capables de travailler avec la communauté internationale, « aucun des deux n’a jamais su remporter l’adhésion de la société palestinienne », souligne l’ICG.

Le rapport identifie aussi d’autres potentiels successeurs, comme le patron de l’Association palestinienne de football Jibril Rajoub, le Premier ministre Mohammed Shtayyeh, ou encore Mohammed Dahlane, un ancien haut responsable palestinien en froid avec Abbas et en exil aux Emirats arabes unis.

« Chacun de ces hommes a son réseau », remarque l’ICG. Mais aucun « ne peut voler de ses propres ailes. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.