La branche US du KKL accepte les dons en bitcoins et autres crypto-devises
Rechercher

La branche US du KKL accepte les dons en bitcoins et autres crypto-devises

En raison des variations de prix et des risques, ces dons seront immédiatement transformés en liquidités par l'organisation caritative

Un enfant tient une boîte bleue pour collecter des dons pour KKL-JNF, une photo non-datée. (Autorisation :  KKL-JNF)
Un enfant tient une boîte bleue pour collecter des dons pour KKL-JNF, une photo non-datée. (Autorisation : KKL-JNF)

JTA — Le groupe qui avait inscrit dans la mémoire collective des Juifs américains les petites boîtes bleues de collecte accepte dorénavant des dons sous une forme particulièrement adaptée à l’ère du numérique : Les Bitcoins.

Organisation caritative dont les origines remontent au début du sionisme moderne, le Jewish National Fund-USA s’est préparé à pouvoir bénéficier de dons sous forme de Bitcoins et d’une dizaines d’autres crypto-devises différentes par le biais d’une page acquise sur un site internet appelé The Giving Block.

En raison des variations de prix et des risques associés aux crypto-devises, ces dons seront immédiatement transformés en liquidités.

« A la minute où le don nous est fait, nous le transformons en cash », a commenté Matt Bernstein, responsable des dons au sein de JNF-USA, auprès du site eJewishPhilanthropy. « C’est un marché hautement volatile et nous ne sommes pas, pour notre part, sur le marché de la spéculation. C’est notre politique générale et c’est ce que nous faisons avec les actions ».

Par son initiative, JNF-USA rejoint quelques organisations caritatives juives qui sont entrées dans le monde tout nouveau des crypto-devises.

Le groupe qui avait lancé la tendance, en 2013, et qui semble être aujourd’hui le plus actif est le mouvement ‘Habad-Loubavitch, connu pour sa sensibilisation auprès des Juifs non-affiliés dans le monde entier. Plus de cent centres affiliés au mouvement et autres organisations acceptent des dotations en Bitcoins.

De manière peut-être moins surprenante, deux autres institutions juives acceptant des dons en Bitcoins sont situées dans la baie du nord de la Californie.

Le Centre communautaire juif de la famille Oshma, à Palo Alto, explique aux donateurs potentiels comment verser des Bitcoins, des actions et autres contributions. Et dans la ville voisine de San Francisco, la Fédération de la communauté juive de la ville et son fonds de dotation ont annoncé, au mois de décembre, accepter dorénavant les crypto-devises. La Fédération de San Francisco a établi un partenariat avec une organisation à but non-lucratif, Endaoment, concernant les technologies de traitement des dons et leur conversion en dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...