La capitale croate prévoit un mémorial de la Shoah qui omet les collaborateurs
Rechercher

La capitale croate prévoit un mémorial de la Shoah qui omet les collaborateurs

La communauté juive organisée croate boycotte les événements de commémoration de la Shoah du gouvernement qui vise, selon elle, à réhabiliter le mouvement fasciste Oustachi

Adolf Hitler, (à gauche), avec le vice-chef d'État et ministre de la Défense de Croatie Slavko Kvaternik, (à sa gauche), et d'autres responsables nazis en 1941. (Heinrich Hoffmann/ullstein bild via Getty Images/via JTA)
Adolf Hitler, (à gauche), avec le vice-chef d'État et ministre de la Défense de Croatie Slavko Kvaternik, (à sa gauche), et d'autres responsables nazis en 1941. (Heinrich Hoffmann/ullstein bild via Getty Images/via JTA)

Zagreb, la capitale de la Croatie, s’engage à ériger un monument commémoratif de la Shoah, mais les Juifs locaux disent qu’ils n’auront rien à voir avec cela car il ne mentionne pas la complicité locale.

« Il n’y a pas de place pour un monument pour six millions de Juifs à Zagreb et en Croatie parce qu’un tel monument existe déjà à Berlin », a déclaré la communauté juive de Zagreb la semaine dernière dans un communiqué concernant la décision prise le 4 juin de construire ce monument par la municipalité.

« Les pays européens ont marqué les assassinats de Juifs sur leurs territoires respectifs par des monuments et des mémoriaux », peut-on lire dans le communiqué.

La communauté juive organisée de Croatie boycotte les événements de commémoration de la Shoah parrainés par le gouvernement depuis 2016, citant ce que les dirigeants communaux disent être un effort dirigé par l’État pour réhabiliter l’Oustachi, un mouvement fasciste dirigé par Ante Pavelić qui a assassiné des centaines de milliers de Serbes et des dizaines de milliers de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 2016, la présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic a posé lors d’un voyage au Canada avec un drapeau Oustachi. L’année précédente, en Israël, elle avait exprimé ses « regrets les plus profonds » aux victimes « tuées aux mains du régime collaborationniste Oustachi ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...