La chaîne YouTube du rappeur Wiley supprimée pour « violations répétées »
Rechercher

La chaîne YouTube du rappeur Wiley supprimée pour « violations répétées »

Le rappeur britannique a déjà été banni de Twitter, de Facebook et d'Instagram suite à une série de posts antisémites

Wiley chante à lors de l'événement O2 Academy Brixton, le 2 mars 2018 (Crédit : Ollie Millington/Redferns/Getty Images via JTA)
Wiley chante à lors de l'événement O2 Academy Brixton, le 2 mars 2018 (Crédit : Ollie Millington/Redferns/Getty Images via JTA)

YouTube est la dernière plateforme Internet à avoir banni le rappeur Wiley pour ce qu’elle a qualifié de « violations répétées » de la part du Britannique.

La décision de supprimer sa chaîne est survenue après des pressions exercées par des groupes au Royaume-Uni, et notamment par l’organisation Campaign Against Antisemitism.

Wiley avait été banni le mois dernier de Facebook, Twitter et Instagram suite à une série de tweets qui avaient été largement considérés comme antisémites et pour d’autres publications sur les réseaux sociaux.

La semaine dernière, YouTube, propriété de Google, avait suspendu la monétisation des vidéos de Wiley. Et mercredi, la chaîne YouTube du rappeur a disparu de la plateforme.

« Suite à des contacts entre Campaign Against Antisemitism et Google, Wiley est dorénavant banni de YouTube », a déclaré le groupe Campaign Against Antisemitism dans un communiqué. « Les choses auraient dû être plus rapides mais nous sommes satisfaits du fait que Wiley ne puisse dorénavant plus inciter à la haine antijuive sur aucune des plateformes majeures de réseaux sociaux et qu’il ait perdu sa capacité à diffuser sa haine aux centaines de milliers de personnes qui le suivaient. »

La CAA a noté mercredi que le Cabinet Office avait confirmé au groupe de pression qu’il réexaminait l’attribution de la médaille de l’Ordre de l’Empire britannique, une distinction honorifique accordée au rappeur en 2018.

Un porte-parole de YouTube a déclaré au Jerusalem Post que « suite à des violations répétées, YouTube a supprimé les chaînes de Wiley de notre plateforme ».

La vice-présente de l’organisation-cadre des Juifs britanniques du Board of Deputies, Amanda Bowman, a dit « saluer la décision tardive » prise par YouTube de « fermer les chaînes de Wiley suite à ses éclats antisémites continus ».

Elle a fait savoir dans une déclaration que le Board avait demandé à YouTube de « bloquer de manière préemptive Wiley, car il est évident qu’il va chercher un moyen de récidiver ailleurs », ajoutant que « malheureusement, nous avons eu raison ».

Dans une vidéo qui a été postée ces derniers jours par le rappeur, il lit le nom d’une utilisatrice de Twitter et lui demande si elle est Juive. Dans une autre, Wiley interpelle un « vous » non précisé – mais parlant de toute évidence des Juifs – demandant à ce que ce « vous » tente de lui retirer son passeport pour déterminer « l’ampleur du pouvoir que vous avez », selon Campaign Against Antisemitism.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...