La chanteuse Noa demande que l’Eurovision ait lieu à Tel Aviv
Rechercher

La chanteuse Noa demande que l’Eurovision ait lieu à Tel Aviv

Cette activiste de gauche a expliqué que la ville blanche n'était "pas politique" contrairement à Jérusalem

La chanteuse Achinoam Nini durant une cérémonie en mémoire de Yossi Sarid, le 12 janvier 2016. (Crédit :  Tomer Neuberg/Flash90)
La chanteuse Achinoam Nini durant une cérémonie en mémoire de Yossi Sarid, le 12 janvier 2016. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

BUENOS AIRES, Argentine – La chanteuse et militante de la paix Achinoam Nini, connue également sous le nom de Noa, a appelé à ce que le concours de l’Eurovision ait lieu à Tel Aviv plutôt qu’à Jérusalem, au cours d’une visite en Argentine.

La chanteuse a fait deux concerts à Buenos Aires devant des centaines de personnes pour célébrer le 70e anniversaire de l’Etat juif.

« C’est une bonne nouvelle, Israël a 70 ans, c’est tellement bien. Israël est tellement sympa, a accompli tant de choses, est allé si loin. J’aodre Israël », s’est exclamée Nini, venue à Buenos Aires sur l’invitation de Zamir, une organisation de musique juive en Argentine qui a organisé le troisième rassemblement latino-américain de musique juive.

« Même quand il me rend folle, je l’adore, j’adore mon pays, je voudrais étreindre tout le temps mon pays », a-t-elle dit, se prenant elle-même dans ses bras.

La chanteuse, depuis des années, a partagé ses points de vue pacifistes et de gauche. En 2017, elle avait participé à un rassemblement à Tel Aviv en faveur de la solution à deux états.

Après le concert organisé au temple et centre communautaire Amijai, elle a affirmé à JTA qu’elle pensait qu’Israël atteindra l’objectif d’une vie en paix aux côtés de ses voisins arabes, ajoutant : « Je suis prête à propager un message positif concernant Israël, je crois en la paix, telle est ma devise. Je pense que le nom d’Israël doit être associé à la paix, et je fais en sorte que ce soit le cas ».

Interrogée sur le lieu où devrait être organisé le concours de l’Eurovision en Israël, Nini, qui avait représenté l’Etat juif en 2009 lors de ce radio-crochet international dans un duo avec la chanteuse arabe israélienne Mira Awad, a répondu : « Tel Aviv. Parce que c’est une ville de vie, de joie, de bonheur. Ce n’est pas une municipalité politique, controversée. C’est là que l’Eurovision doit se dérouler. L’Eurovision est une fête, ce n’est pas de la politique, dont ça doit avoir lieu à Tel Aviv ». Elle a expliqué que plus tard, « quand il y aura la paix, nous pourrons organiser l’Eurovision à Jérusalem ».

Israël a d’ores et déjà accueilli deux fois le concours à Jérusalem, en 1978 et en 1998.

L’Etat juif va héberger l’Eurovision l’année prochaine, en 2019, suite à la victoire, cette année, remportée par la chanteuse Netta Barzilai, et l’idée que Jérusalem puisse potentiellement accueillir l’événement a suscité la controverse. Nini a déclaré être une grande fan de Barzilai.

Lauréate du concours de chanson de l’Eurovision 2018 Netta Barzilai à l’aéroport international Ben Gurion le 14 mai 2018. (Flash90)

Nini a également expliqué au JTA être « complètement contre » la décision prise par le président américain Donald Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem, disant que cette initiative va inciter à « plus de violences, plus de haine. Jérusalem doit être la capitale d’Israël et la capitale de Palestine mais, plus important encore, la capitale de la paix pour le monde entier ».

Au cours de son concert au temple, elle s’est exprimée en anglais, en hébreu et en espagnol, révélant qu’elle avait découvert son amour de la musique durant son enfance passée à New York dans un externat juif grâce à son professeur de musique argentin, Avshalom Katz.

Noa a organisé des ateliers de travail pour des chantres, des directeurs de chorale, des enseignants et des musiciens d’Argentine, du Brésil, du Canada, d’Israël, du Mexique, de Panama, de l’Uruguay et des Etats-Unis au cours de sa visite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...