La chanteuse israélienne Noa enlacée par le pape en Pologne
Rechercher

La chanteuse israélienne Noa enlacée par le pape en Pologne

‘C’était l’un des plus beaux moments de ma vie. Quel homme merveilleux’, a écrit la chanteuse sur Facebook

La chanteuse Noa, de son vrai nom Achinoam Nini, a rencontré le pape François à Cracovie, en Pologne, en juillet 2016. (Crédit : Facebook/Achinoam Nini)
La chanteuse Noa, de son vrai nom Achinoam Nini, a rencontré le pape François à Cracovie, en Pologne, en juillet 2016. (Crédit : Facebook/Achinoam Nini)

La chanteuse israélienne Achinoam Nini, connue sous son nom de scène Noa, a rencontré le pape François pour une réunion qui s’est terminée par une étreinte chaleureuse.

Noa a publié les « belles et émouvantes » photos de la rencontre à Cracovie sur sa page Facebook, exprimant sa joie et ce qu’elle a dit être « l’un des plus beaux moments » de sa vie.

Dans le texte accompagnant les photos, Nini a remercié l’ambassadeur israélien au Vatican, Zion Evrony, pour avoir organisé la rencontre, et déclaré quelle avait présenté au pope une copie du livre de 2011 de l’auteur israélien David Grossman, « L’étreinte ». Elle a ensuite demandé au pape si elle pouvait réellement l’étreindre, et sa réaction a été « d’ouvrir largement les bras ».

Nini a déclaré qu’ils avaient discuté d’une initiative de paix dans laquelle elle est impliquée et qui promeut le dialogue entre Israéliens et Palestiniens. En 2009, elle a été la candidate d’Israël pour le concours de l’Eurovision, pour un duo en hébreu, arabe et anglais avec la chanteuse arabe israélienne Mira Awad.

Dear friends,here are beautiful and moving photos of my meeting with Pope Francis in Krakow. I was so honored to have…

Posted by Noa (Achinoam Nini) on Thursday, 11 August 2016

La chanteuse s’était déjà produite au Vatican pour le pape François, et en 1994 pour Jean Paul II. Selon le site d’informations israélien Walla, la chanteuse s’est produite au moins 10 fois pour les dirigeants de l’Eglise catholique.

Le pape François s’était déjà rendu en Pologne le mois dernier, et avait visité le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Il y avait rencontré des survivants de l’Holocauste ainsi que des Polonais qui avaient sauvé des juifs des nazis, et avait traversé le camp sans prononcer un mot, dans une contemplation silencieuse.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...