La chanteuse Miri Aloni partiellement amputée de la jambe suite à une infection
Rechercher

La chanteuse Miri Aloni partiellement amputée de la jambe suite à une infection

L'artiste, qui a fait carrière dans la musique, le théâtre, le cinéma et la télévision, reste optimiste et affirme que ses cordes vocales l'accompagneront "jusqu'à la fin"

La chanteuse israélienne Miri Aloni, le 11 février 2019. (Moshe Shai/FLASH90)
La chanteuse israélienne Miri Aloni, le 11 février 2019. (Moshe Shai/FLASH90)

La célèbre actrice et chanteuse Miri Aloni, 71 ans, a été amputée d’une partie de sa jambe droite, après avoir été hospitalisée pour une grave infection au pied.

La semaine dernière, Miri Aloni a subi une amputation d’urgence sous le genou droit. L’hôpital Ichilov de Tel Aviv a déclaré que son état était stable. Les médecins avaient déclaré auparavant que sa vie était en danger.

« Tout ira bien. Je remercie l’hôpital de m’avoir sauvé la vie », a déclaré Aloni dans le communiqué de l’hôpital après l’opération.

L’artiste s’est montrée optimiste, plaisantant sur le fait qu’elle avait « de toute façon toujours vécu sur une jambe » et qu’elle ne pourrait plus jouer au football.

« Mais mes cordes vocales m’accompagneront jusqu’à la fin », a-t-elle déclaré.

La carrière d’Aloni s’étend de la musique au théâtre et à la télévision. Elle devait participer la semaine dernière à une présentation au théâtre de Haïfa, mais l’événement a été reporté en raison de sa maladie, selon le quotidien Haaretz.

Ces dernières années, Aloni a donné des spectacles de rue à l’entrée du marché Carmel de Tel Aviv.

Aloni a chanté une interprétation célèbre de la « chanson de la paix » en 1995 avec le Premier ministre de l’époque, Yitzhak Rabin, quelques instants avant qu’il ne quitte la scène et ne soit abattu par son meurtrier d’extrême droite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...