Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

La collecte de sang MDA, une démonstration de force de la part des Israéliens

Des centaines d'Israéliens de tous horizons font la queue pendant 11 heures à la Pais Arena de Jérusalem afin de donner du sang pour la nation meurtrie suite à l'assaut du Hamas

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Une partie de la longue file d'attente des donneurs de sang au MDA, à la Pais Arena de Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)
Une partie de la longue file d'attente des donneurs de sang au MDA, à la Pais Arena de Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Il était 10h30 lundi et la file des donneurs de sang serpentait le long du large escalier et autour des vastes trottoirs entourant le stade Pais Arena de Jérusalem, une demi-heure seulement après l’ouverture des portes pour la collecte de sang du service de secours du Magen David Adom (MDA).

Des habitants de Jérusalem de tous horizons – adolescents laïcs portant des guitares et étudiant de yeshiva, livres de prières à la main, groupes de mères inquiètes, anglophones, immigrants russes et français, pèlerins chrétiens – ont tous attendu des heures, silencieusement et patiemment, afin de donner leur sang.

« Regardez dehors, il y a des séfarades, des ashkénazes, tous les citoyens d’Israël, tous les types d’Israéliens qui existent », a déclaré Yaakov Mohadav, directeur des dons de sang pour MDA à Jérusalem.

C’était la première fois que MDA organisait une collecte de sang dans ce lieu gigantesque, après avoir refusé des donneurs en début d’après-midi dans un lieu plus petit où l’affluence avait obstrué la rue étroite. L’Arena, qui abrite l’équipe de basket-ball Hapoel Jerusalem, avait accueilli certaines des vaccinations massives contre le virus COVID en 2021.

Le don de sang à la station MDA de Jérusalem au Pais Arena a duré des heures le 10 octobre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

« C’est un site plus facile à gérer », a déclaré Mohadov, en montrant du doigt le hall spacieux où les donneurs, lorsqu’ils arrivent au bout de la longue file d’attente, sont traités avant de donner leur sang dans l’un des 45 lits installés près des portes 5 et 6 du stade couvert.

150 membres du personnel MDA étaient présents, dont des bénévoles qui aidaient les donneurs à remplir des formulaires et distribuaient des gobelets d’eau.

La collecte devait atteindre son objectif, mais elle serait fermée si nécessaire afin que la banque de sang puisse disposer de nouveaux donneurs un jour ou deux plus tard, si nécessaire, a déclaré Mohadov.

Les donneurs ne peuvent donner leur sang que tous les trois mois.

Les dons de sang sont envoyés au laboratoire de l’hôpital Tel HaShomer, puis à une nouvelle banque de sang à Ramle, où ils sont séparés en trois parties, chaque portion de sang pouvant servir à soigner trois patients. Il y a actuellement quelque 2 300 blessés dans les hôpitaux israéliens.

C’était le troisième jour de la grande collecte de sang organisée dans tout le pays, après que MDA a lancé un appel aux dons de sang afin de soigner les victimes du terrorisme dans les hôpitaux israéliens. Des milliers d’unités de sang ont été données dans les nombreux sites de don MDA dans tout le pays, à partir de samedi à 8h.

Aliza Klieman-Marriot a passé quatre heures à la collecte de sang dimanche, mais a finalement été renvoyée. Lundi, elle et son mari se sont garés à l’Arena à 11h30 et sont restés jusqu’à 19h pour terminer le processus.

« C’était une expérience surréaliste », a déclaré Klieman-Marriot, qui n’avait apporté ni nourriture, ni livres, ni chargeurs de téléphone portable, ne s’attendant pas à passer autant d’heures dans la file d’attente. « Nous avons rencontré tant d’Israéliens extraordinaires, tous désireux de faire quelque chose. »

Avi Weiss, Eli Wittenstein et Itamar Greenberg dans la longue file d’attente des donneurs de sang MDA, à la Pais Arena de Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Trois adolescents, Itamar Greenberg, Avi Weiss et Eli Wittenstein, qui participent tous à un programme de préparation à l’armée à Jérusalem, étaient présents à la collecte de sang pour leur deuxième jour, Wittenstein portant une guitare en bandoulière. Ils ont passé sept heures à la collecte de sang dimanche, a déclaré Greenberg, divertissant les gens, jouant à des jeux et chantant des chansons.

« Je ne veux pas rester coincé à la maison, ce n’est pas bon », a déclaré Weiss.

Malka Kirschenbaum, 19 ans, et son frère, qui a préféré garder l’anonymat, ont également essayé de donner du sang dimanche, mais ils ont été refoulés et sont revenus le lendemain.

Il leur a fallu des heures pour se rendre sur place – ils vivent dans le quartier ultra-orthodoxe de Ramot Eshkol et les bus publics circulent moins souvent – mais ils étaient déterminés à participer.

« Nous prions, nous espérons que les choses iront mieux », a déclaré Kirschenbaum, qui a préparé de la nourriture pour les soldats dimanche. « Nous ne pouvons pas servir, mais ça nous pouvons faire. »

Il en va de même pour Shaul, qui faisait la queue avec les Davidkin, un père et son fils, tous trois vêtus de la chemise blanche et du costume noir traditionnels des hommes haredim. « Je fais ce que je peux », dit Shaul. Ses amis acquiescent.

Les Israéliens se rassemblent ainsi chaque fois qu’il y a un attentat, a déclaré Yisrael Bronstein, qui a attendu son tour pendant 11 heures.

Kim et Roy Cohen dans la longue file d’attente des donneurs de sang MDA, à la Pais Arena de Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

« Nous cherchons quoi faire », dit Kim Cohen, qui fait la queue avec son mari, Roy Cohen, étudiant en médecine à l’hôpital Shaare Zedek. La sœur de Kim et son petit ami sont en route pour Israël, de retour de Colombie après avoir été appelés au service de réserve.

Les Cohen se trouvaient chez ses parents dans la ville de Gedera, dans le sud du pays, pour les vacances, lorsqu’ils ont été réveillés à 6h du matin par les sirènes des roquettes. À la troisième roquette, ils ont réalisé qu’il se passait quelque chose. « Je n’arrive pas à l’accepter », a déclaré Kim Cohen.

David Shalem explique qu’il donne du sang tous les trois mois parce que son groupe sanguin est très demandé, mais qu’il s’agissait d’une mission plus personnelle. Ses trois enfants ont été appelés au service de réserve le samedi matin, alors qu’il était encore à la synagogue.

David Shalem dans la longue file d’attente des donneurs de sang MDA à la Pais Arena de Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

« Il faudra du temps pour sortir de ce pétrin », a déclaré David Shalem. « C’est pire que Yom Kippour. Il s’agissait de deux fronts de bataille de soldats, et là il s’agit de civils. C’est difficile. »

Lorsqu’une sirène a soudainement retenti à midi, avertissant de l’arrivée d’une roquette, le personnel MDA a commencé à faire entrer les centaines de personnes à l’intérieur, leur demandant de se rassembler dans le hall et de s’allonger sur le sol, les mains sur la tête.

« Il y avait des centaines de personnes, deux sirènes – une expérience en soi – et tant de bonnes choses », a déclaré Klieman-Marriot. « Les habitants de ce pays sont vraiment extraordinaires. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.