La Colombie reconnaît la Palestine comme État souverain
Rechercher

La Colombie reconnaît la Palestine comme État souverain

Le ministre des Affaires étrangères annonce que l'ancien président Juan Manuel Santos a pris sa décision au lendemain de l'annulation du voyage de Netanyahu dans le pays

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à gauche) et le président colombien Juan Manuel Santos (à droite) assistent à la cérémonie d'accueil du dirigeant israélien au palais Narino à Bogota le 13 septembre 2017. (Photo AFP / Raul Arboleda)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à gauche) et le président colombien Juan Manuel Santos (à droite) assistent à la cérémonie d'accueil du dirigeant israélien au palais Narino à Bogota le 13 septembre 2017. (Photo AFP / Raul Arboleda)

La Colombie a reconnu la Palestine comme un Etat souverain dans les jours qui ont précédé la prise de fonction du nouveau président Ivan Duque, selon une lettre du ministère des Affaires étrangères rendue publique mercredi.

« Je voudrais vous informer qu’au nom du gouvernement de la Colombie, le président Juan Manuel Santos a décidé de reconnaître la Palestine comme un Etat libre, indépendant et souverain », a indiqué la lettre datée du 3 août.

Le 2 août, le Premier ministre Netanyahu a, de manière inattendue, annulé un voyage en Colombie, citant la situation sécuritaire instable dans le sud d’Israël.

Netanyahu devait assister à l’investiture de Duque, qui a pris ses fonctions mardi, succédant au président impopulaire de centre-droit Santos.

Duque, du parti d’extrême droite, a déclaré qu’il souhaitait améliorer les bonnes relations de son pays avec Israël, réfléchissant même ouvertement à l’idée de transférer l’ambassade de son pays à Jérusalem.

Son gouvernement a déclaré qu’il étudierait les implications de la décision de dernière minute de Santos concernant la Palestine, mais a reconnu que c’était légal.

Les États-Unis ne reconnaissent pas un État palestinien et la Colombie s’est longtemps abstenue en raison de ses liens étroits avec Washington. Mais ces dernières années, la Colombie a cherché à établir une politique étrangère plus indépendante, notamment en demandant que des changements soient apportés aux politiques anti-drogue soutenues par les États-Unis.

Plus de 130 pays ont déjà reconnu un État palestinien, bien qu’il n’existe pas encore concrètement. La Colombie est le dernier pays d’Amérique du Sud à reconnaître un État palestinien.

Le nouveau président a promis une ligne plus dure contre le trafic de drogue, notamment en reprenant la fumigation aérienne des cultures de coca, une pratique qui avait été interrompue par l’administration de Santos il y a trois ans à cause des raisons de santé que cela pouvait engendrer. La production de cocaïne a doublé en Colombie au cours des deux dernières années, selon les estimations du gouvernement américain.

Raphael Ahren a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...