La compagnie de bus Egged trouve un accord sur les salaires
Rechercher

La compagnie de bus Egged trouve un accord sur les salaires

La direction et les travailleurs se sont mis d’accord sur un salaire horaire minimum pendant d’ultimes négociations avant l'appel à une grève nationale

Des passagers montant à bord d'un bus Egged à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
Des passagers montant à bord d'un bus Egged à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

Les travailleurs de la compagnie de bus Egged ont annulé à la dernière minute une grève nationale qui devait commencer lundi, après s’être mis d’accord avec la direction de la compagnie sur un salaire minimum de 39 shekels par heure.

Avi Nissenkorn, président du syndicat Histadrut, a déclaré que les chauffeurs d’Egged méritaient une augmentation et des statuts plus forts.

Le salaire horaire minimum en Israël est de 25 shekels (6,33 dollars).

Les travailleurs d’Egged ont annoncé leur projet de grève jeudi après l’échec des négociations salariales.

Ils ont déclaré que les chauffeurs de la compagnie, qui gagnent entre 32 et 33 shekels de l’heure, sont devenus les travailleurs les moins bien payés à l’heure de tous les chauffeurs du secteur des transports en commun.

Le président du syndicat des transports, Avi Edri, a déclaré jeudi que le bas taux horaire des chauffeurs d’Egged était inacceptable pour une compagnie si ancienne.

« Il est impensable qu’une compagnie qui existe depuis la création de l’Etat paie le plus bas taux horaire des transports publics, en abaissant unilatéralement le salaire des travailleurs, a-t-il déclaré. C’est notre intention d’agir par tous les moyens à notre disposition pour protéger les salaires, la dignité, et le statut des travailleurs d’Egged. »

Le directeur du ministère des Transports, Uzi Yitzhaki, Avi Edri, du syndicat des transports, et le directeur adjoint du budget du ministère des Finances, Udi Adiri, ont pris part aux négociations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...