La coureuse israélienne termine la finale du 5000m féminin à la 10e place
Rechercher
JO TOKYO 2020

La coureuse israélienne termine la finale du 5000m féminin à la 10e place

Le duo de nageuses synchronisées Eden Blecher et Shelly Bobritsky termine à la 16e place en routine technique en duo, et plongera à nouveau mardi pour les qualifications

La coureuse israélienne Selamawit Teferi participe à la finale du 5000 m féminin aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, le 2 août 2021. (Amit Shisel/Comité olympique israélien)
La coureuse israélienne Selamawit Teferi participe à la finale du 5000 m féminin aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, le 2 août 2021. (Amit Shisel/Comité olympique israélien)

La coureuse israélienne Selamawit Dagnachew Teferi a terminé 10e de la finale de la course féminine de 5000m, lundi, aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Avec un résultat de 14:54.39, Teferi s’est classée 10e sur les 15 concurrentes de la finale, alors que l’or est allé à la Néerlandaise Sifan Hassan avec 14:36.79, l’argent à la Kenyane Hellen Obiri et le bronze à l’Ethiopienne Gudaf Tsegay.

Dans la course de qualification de vendredi, Teferi a établi un nouveau record national israélien avec un temps d’arrivée de 14:53.43.

Samedi, les Israéliennes Lonah Chemtai Salpeter – considérée comme une forte prétendante à une médaille – et Maor Tiyouri participeront au marathon féminin, tandis que dimanche, les Israéliens Marhu Teferi – le mari de Selamawit – Haimro Alame et Girmaw Amare participeront au marathon masculin.

Plus tôt ce lundi, les nageuses israéliennes Eden Blecher et Shelly Bobritsky ont plongé pour le tour de qualification en routine technique en duo en natation artistique.

Le duo a obtenu la 16e place au classement général sur 22 équipes. Mardi, elles retourneront au bassin pour le tour de qualification en routine technique ; leurs scores combinés des deux épreuves détermineront si elles se qualifient pour la finale de mercredi.

Les nageuses synchronisées israéliennes Eden Blecher et Shelly Bobritsky participent aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, le 2 août 2021. (Crédit : Simona Castrovillari/Comité olympique israélien)

Les deux courses prévues lundi dans l’épreuve de dériveur 470 – mettant en vedette les Israéliennes Noya Bar-Am et Shahar Tibi – ont été retardées en raison du mauvais temps, et reprogrammées pour mardi. Le duo est actuellement classé huitième au classement général.

Plus tôt lundi, l’équipe olympique de baseball d’Israël a été battue de manière décisive par la Corée du Sud 11 à 1, le match se terminant selon la « règle de la pitié » après qu’Israël ait été mené de 10 points. Israël affrontera la République dominicaine mardi dans un match décisif : le perdant sera éliminé de la course aux médailles.

Mardi également, Israël fera ses débuts olympiques dans les sports équestres quand quatre cavaliers – Ashlee Bond, Teddy Vlock, Alberto Michan et Dani G. Waldman – participeront aux qualifications individuelles de saut.

Le nombre de médailles remportées par Israël aux Jeux de Tokyo s’élève actuellement à trois, soit le plus grand nombre de médailles que le pays ait jamais ramené d’une olympiade. Lundi, le gymnaste Artem Dolgopyat a remporté la médaille d’or dans l’exercice au sol en gymnastique artistique masculine, marquant la première médaille d’Israël en gymnastique et sa deuxième médaille d’or dans l’histoire olympique.

Samedi, l’équipe de judo israélienne a remporté une médaille de bronze dans l’épreuve par équipes mixtes, et samedi dernier, Avishag Semberg a remporté une médaille de bronze en taekwondo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...