La croix de l’église de la Multiplication dérobée en Galilée
Rechercher

La croix de l’église de la Multiplication dérobée en Galilée

La police de Tibériade a indiqué dans un communiqué qu'une enquête avait été ouverte

Des mosaïques préservées de la période byzantine de l'Eglise de la Multiplication des pains et des poissons à Tagba, sur le lac de Tibériade. (Rishwanth Jayapaul / FLASH90)
Des mosaïques préservées de la période byzantine de l'Eglise de la Multiplication des pains et des poissons à Tagba, sur le lac de Tibériade. (Rishwanth Jayapaul / FLASH90)

Des inconnus ont dérobé une croix qui se trouvait à l’extérieur d’une église en Galilée, où le Christ aurait accompli le miracle de la multiplication des pains et des poissons, selon la tradition chrétienne, a affirmé samedi un responsable du lieu saint.

La croix de fer, qui était fixée sur une roche de basalte devant l’église de la Multiplication, à Tabgha, sur la rive nord-ouest du lac de Tibériade, dans le nord d’Israël, a disparu jeudi, a dit à l’AFP Georg Roewekamp.

Ce représentant de l’Association allemande pour la Terre Sainte, propriétaire du site, a dénoncé un acte « antichrétien ».

« Cela démontre que des individus peuvent faire incursion et profaner notre propriété », a-t-il déploré.

La police de Tibériade a indiqué dans un communiqué qu’une enquête avait été ouverte.

En juin 2015, cette même église, construite sur le site présumé où le Christ aurait accompli le miracle de la multiplication des pains, avait été incendiée.

Un graffiti en hébreu biblique appelant à éliminer d’Israël les idoles païennes avait été découvert sur place.

Trois extrémistes juifs avaient été inculpés pour avoir mis le feu à l’église « pour des motifs de haine envers le christianisme ». L’un d’eux avait ensuite été condamné.

Longue de 15 centimètres environ, la croix était encastrée dans un socle de pierre de basalte sur un site de prière extérieur, au bord du lac de Tibériade, a précisé M. Roewekamp.

« Comme la croix était très bien fixée dans la pierre, elle n’a pas été retirée de là par hasard », a-t-il affirmé.

M. Roewekamp soupçonne les voleurs d’être arrivés sur place en bateau, et dit avoir peu d’espoir de retrouver la croix.

Israël compte officiellement près de 200 000 chrétiens, soit environ 2 % de la population.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...